Hémoglobine glyquée (HbA1c): Bilan de la demande d’analyse au CHUV et proposition d’optimisation de la prescription

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 4374 M. Schers.pdf (1459.88 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Secondary document(s)
Download: Mémoire no 4374 Annexes M. Schers.pdf (1065.81 [Ko])
State: Public
Version: author
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_DFA4C2DCFC9C
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Hémoglobine glyquée (HbA1c): Bilan de la demande d’analyse au CHUV et proposition d’optimisation de la prescription
Author(s)
SCHERS G.
Director(s)
BOULAT O.
Codirector(s)
BUTTICAZ CH.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
french
Number of pages
22
Abstract
Résumé (Abstract)
Introduction: L’analyse de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) est utilisée depuis plus de 30 ans pour le suivi du diabète et depuis 2007 pour son diagnostic. Le diabète ayant une forte prévalence dans le monde, sa bonne prise en charge est d’une importance majeure. Le laboratoire du CHUV réalise chaque année plus de 10'000 HbA1c pour une valeur totale de plus de 200'000 frs. Dans ce contexte, une observation de la pratique de la prescription de cette analyse au CHUV permettra de vérifier la compliance de la prescription par rapport aux recommandations, de les discuter avec les médecins référents et, si nécessaire, de mettre en place des interventions visant à l'optimisation de cette prescription afin d'améliorer la qualité des soins aux patients.
Matériel et Méthode: Une recherche de la littérature a été effectuée afin de comparer les recommandations régionales, nationales et internationales entre elles. Une base de données a été créée à partir des systèmes d’informations du CHUV (MOLIS / AXYA / SOARIAN) en extrayant des informations cliniques (HbA1c, glycémies veineuses, poids, taille, tension artérielle, diagnostics primaires et secondaires) et socio-démographiques (âge, sexe) des patients ayant eu une analyse d’HbA1c entre le 1 janvier 2016 et le 31 décembre 2016. Une analyse approfondie de 10 dossiers de patients diabétiques a été effectuée (5 patients de la consultation de diabétologie et 5 patients de la consultation de médecine générale de la policlinique médicale universitaire (PMU). Un entretien a été réalisé avec un chef de clinique de la consultation de diabétologie et un deuxième avec un chef de clinique de la PMU afin de discuter des résultats.
Résultats: Les recommandations sont homogènes et recommandent un seuil de 6,5% d’HbA1c pour le diagnostic et une fréquence d’analyses entre 2 et 6 fois par année en fonction de la stabilité de la maladie pour le suivi du diabète. La base de données montre une fréquence de 1,2 HbA1c par année mais ne prend pas en compte les HbA1c capillaires prises au lit du malade. Avec les dossiers de patients, la fréquence d’analyse est de 2,5 fois par année en général, mais de 2,9 fois par année pour les patients suivis en diabétologie et 2 fois par année pour ceux suivis à la PMU. La fréquence ne semble pas être influencée ici par l’HbA1c médian des patients en général. Par contre, chez les patients suivis à la PMU, ceux présentant une HbA1c médiane plus haute semblent avoir des analyses plus rapprochées. 39% des analyses réalisées sur les dix patients suivis à la PMU et la diabétologie l’ont été au lit du malade avec des appareils mesurant l’HbA1c capillaire (POCTs). 66% des analyses à la consultation du diabète étaient réalisées avec des POCTs contre seulement 12% à la PMU.
Conclusion: Les fréquences d’analyses observées dans cette étude correspondent aux recommandations des associations régionales, nationales et internationales. L’utilisation fréquente des POCTs, ne semble pas modifier la fréquence d’utilisation de ce test lors du suivi des patients diabétiques. Pour pouvoir répondre plus précisément, il faudrait reprendre plus systématiquement l'analyse à partir des dossiers de patients, prenant en compte au moins: toutes les HbA1c effectuées (laboratoire central et POCTs), la pertinence de la demande à des fins diagnostics, les complications et les comorbidités. Les données extraites des systèmes d'informations du CHUV selon notre méthode d'analyse ne se sont pas montrées contributives de façon déterminante pour répondre correctement à la question posée par notre travail.
Keywords
HbA1c, hémoglobine glyquée, diabète, fréquence, laboratoire
Create date
06/09/2018 10:56
Last modification date
08/09/2020 6:11
Usage data