Faire littérature. Usages et pratiques du littéraire (XIXe-XXIe siècles)

Details

Secondary document(s)
Download: 1re_couv_vol_27-178x300.jpg (5.53 [Ko])
State: Public
Version: author
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_DAA4C7A4BEBC
Type
Book:A book with an explicit publisher.
Collection
Publications
Institution
Title
Faire littérature. Usages et pratiques du littéraire (XIXe-XXIe siècles)
Author(s)
Abrecht Delphine, Bionda Romain, Borloz Sophie-Valentine, Demont François, Dufour Charlotte, Estier Samuel, Lachat Jacob, Pahlisch Colin, Sermier Émilien, Zbaeren Mathilde
Publisher
Archipel
Address of publication
Lausanne
ISBN
978-2-940-35526-6
Publication state
Published
Issued date
02/2019
Peer-reviewed
Oui
Series
Essais
Language
french
Notes
Comptes rendus :
1. Serge Martin, « Delphine Abrecht, Romain Bionda et al., Faire littérature. Usages et pratiques du littéraire (XIXe-XXIe siècles) », dans Lectures, en ligne, 2019 : https://journals.openedition.org/lectures/38135.
2. Olivier Mouginot, « “Faire littérature” ou faire langage ? Retours sur un parcours interdisciplinaire et relationnel avec les œuvres littéraires », dans Acta fabula, vol. 21, n° 1, en ligne, 2020 : https://www.fabula.org/revue/document12589.php.
3. Luana Doni, « Faire Littérature. Usages et pratiques du littéraire (XIXe XXIe siècles), dir. D. Abrecht, R. Bionda », dans Studi Francesi, n° 190, « Rassegna bibliografica : opere generali e comparatistica », en ligne, 2020 : https://journals.openedition.org/studifrancesi/23362.
Abstract
Ce livre contient neuf études de cas qui se proposent, chacune à sa manière, d’examiner les rapports complexes que la littérature a entretenus, au long des XIXe, XXe et XXIe siècles, avec le droit, l’histoire, le marketing, la médecine, la politique, l’innovation scientifique, le rap, la sociologie et le théâtre. Elles offrent une réflexion d’une part sur l’usage que l’on peut faire de la littérature dans ces domaines, d’autre part sur les conséquences de cet usage sur les pratiques du droit, de l’histoire, etc. Il apparaît cependant rapidement que ces neuf détours appellent autant de retours sur la littérature. Chacun des cas étudiés en éclaire en effet certaines facettes : soit parce que les objets considérés instaurent une limite entre «la littérature» et le reste, soit à l’inverse parce qu’ils la rendent poreuse. Plus encore : par contagion, il semble que certaines productions usant de la littérature sont elles-mêmes susceptibles de faire littérature, c’est- à-dire de provoquer un effet littéraire, voire parfois de s’instituer comme littérature.
Keywords
Littérature, Usages, Pratiques
Create date
30/06/2018 10:53
Last modification date
29/10/2021 5:40
Usage data