Assessment of cognitive screening tests as predictors of driving cessation: a prospective cohort study of a median 4-year follow-up

Details

Ressource 1Download: Impression_thèse_Kokkinakis_Ioannis_OK.pdf (2141.14 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_B9A3C13E93DF
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Assessment of cognitive screening tests as predictors of driving cessation: a prospective cohort study of a median 4-year follow-up
Author(s)
KOKKINAKIS Ioannis
Director(s)
Favrat Bernard
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2021
Language
english
Abstract
L’évaluation et le dépistage de l’aptitude à la conduite reste un défi pour la médecine interne ambulatoire. L’objectif de la thèse est d’évaluer prospectivement les propriétés de dépistage des tests neuropsychologiques, comme le Trail Making Test (TMT), Clock Drawing Test (CDT), Montreal Cognitive Assessment (MoCA), Useful Field of View (UFOV), et Timed Up and Go (TUG) test, lors de la prédiction de la cessation de la conduite pour des raisons de santé pour les conducteurs âgés plus de 70 ans.
Méthodes
Nous avons inclus dans cette étude 441 participants d’un cours de révision à la conduite dédié à des seniors avec un permis de conduite valable en Suisse. Le design de l’étude était une cohorte prospective avec un suivi median de 4 ans. Les cas étaient des conducteurs inclus dans le registre national qui ont perdu leur permis suite à un accident en lien avec un problème de santé, qui ont étét déclarés inaptes à la conduite par leur médecin ou qui ont arrêté la conduite volontairement pour des raisons médicales. L’analyse de survie a été utilisée pour estimer le hasard ratio de l’arrêt de conduite, ajusté pour l’âge et le sexe et pour évaluer la valeur prédictive d’arrêt de conduite d’une batterie de 3 ou plus tests, durant un suivi de 4 ans.
Résultats
Au total 1730 personnes-années ont été suivi dans la cohorte, avec 19 (4.3%) qui ont arrêté la conduite pour des raisons de santé. Les personnes étaient âgées de 76 ans en moyenne avec 61.2% d’hommes. Nous avons trouvé que les participants avec un TMT-A < 54 sec et un TMT-B < 150 sec au début de l’étude avaient un risque cumulé d’arrêt de conduite significativement inférieur comparé à ceux avec une performance plus lente (adjusted HR 3, 95% CI: 1.16 – 7.78, p=0.023). Les participants qui ont effectué un CDT ≥ 5 ont eu un risque cumulé d’arrêt de conduite significativement bas (adjusted HR 2.89, 95% CI:
1.01 – 7.71, p=0.033). De façon similaire, un score MoCA ≥ 26, TUG test < 12 sec ou un UFOV de bas risque ont montré un risque faible, mais pas statistiquement significatif, avec un suivi médian de 4 ans. Lors de l’utilisation d’une batterie de ces tests, les participants avec trois ou plus tests positifs sur 5 avait une probabilité 3.46 fois plus élevée d’arrêt à la conduite (95% CI: 1.31 – 9.13, p=0.012).
(Pour l'image ici insérée, voir pdf de la thèse)
Conclusions
Le CDT et le TMT pourraient prédire la cessation de conduite de manière statistiquement significative avec une meilleure performance comparée à l’UFOV et au MoCA durant un suivi médian de 4 ans. Combiner ces tests pourrait augmenter la prédictibilité de l’arrêt de conduite. Bien que nos résultats sont consistants avec la littérature actuelle, ils doivent être interprétés avec précaution ; plus que 95% des participants au-dessus des limites fixées étaient capables de continuer à conduire après 4 ans sans aucun incident majeur.
Create date
30/11/2021 10:23
Last modification date
23/12/2021 8:59
Usage data