Potentially modifiable predictors of adverse neonatal and maternal outcomes in pregnancies with gestational diabetes.

Details

Ressource 1Download: thèse-OK.pdf (954.51 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_B9561E8312F3
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Potentially modifiable predictors of adverse neonatal and maternal outcomes in pregnancies with gestational diabetes.
Author(s)
Antoniou Maria-Christina
Director(s)
Puder Jardena
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2020
Language
english
Abstract
Introduction
Le diabète gestationnel (DG) expose les mères et leurs enfants à des complications à court et à long terme. L'objectif principal de cette étude était d'identifier l'importance de prédicteurs potentiellement modifiables des complications néonatales et maternelles en cas de grossesses compliquées de DG. Nous avons aussi évalué l'influence de l'HbA1c sur la relation entre ces prédicteurs maternels et les complications néonatales et maternelles. Nous avons visé de fournir un modèle de stratification des risques de complication de la grossesse en fonction de l'indice de masse corporelle (IMC) avant la grossesse et de l'HbA1c lors de la 1ère consultation dans l'unité du DG.
Méthodes
Il s'agit d'une étude prospective qui a inclus 576 patientes avec un DG. Les prédicteurs maternels étaient: l'IMC avant la grossesse, la prise pondérale maternelle durant la grossesse (PPG), la prise pondérale gestationnelle excessive (selon les critères de l'Institut de Médecine 2009), les valeurs de glycémie à jeun, 1 et 2-heures après l'hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO), l'HbA1c à la 1ère consultation dans l'unité de DG et à la fin de la grossesse, ainsi que le besoin d'un traitement médical maternel (par insuline, metformine ou les deux). Les complications maternelles et néonatales étaient : l'accouchement par césarienne, la macrosomie, le grand et le petit poids de naissance pour l'âge gestationnel (LGA, SGA), l'hypoglycémie néonatale, la prématurité, l'hospitalisation dans l'unité néonatale et le score d'Apgar à 5 min <7. Pour l'analyse de données nous avons réalisé des analyses de régressions univariées et multivariées et des analyses de probabilité, toutes ajustées pour l'âge maternel, l'âge gestationnel et le sexe du nouveau-né.
Résultats
La glycémie 1-heure après l'HGPO et l'IMC avant la grossesse étaient corrélés avec l'accouchement par césarienne. La PPG et l'HbA1c à la fin de la grossesse étaient positivement associés à la macrosomie et au LGA, tandis que l'IMC avant la grossesse était inversement associé au SGA. Le besoin d'un traitement médical maternel était corrélé à l'hypoglycémie néonatale et l'HbA1c en fin de grossesse à la prématurité (tous p <0.05). Ces corrélations entre les prédicteurs et les complications de la grossesse ont été exclusivement observées lorsque l'HbA1c était 5,5%. Chez les femmes ayant un IMC avant la grossesse 25 kg/ m2 et une HbA1c 5,5% lors de la première consultation, le risque de césarienne et de LGA était doublé par rapport aux femmes ayant un IMC avec <25 kg /m2 et une HbA1c
<5,5%.
Conclusions
L'IMC avant la grossesse, la PPG, le besoin d'un traitement médical maternel et l'HbA1c à la fin de la grossesse sont des prédicteurs de complications néonatales et maternelles dans les grossesses avec un DG, en particulier lorsque l'HbA1c est 5,5%. La stratification du risque basée sur l'IMC maternel avant la grossesse et l'HbA1c lors de la première consultation peut permettre aux patients avec un DG une prise en charge personnalisée.
--
Background: Gestational diabetes mellitus (GDM) exposes mothers and their offspring to short and long-term complications. The objective of this study was to identify the importance of potentially modifiable predictors of adverse outcomes in pregnancies with GDM. We also aimed to assess the relationship between maternal predictors and pregnancy outcomes depending on HbA1c values and to provide a risk stratification for adverse pregnancy outcomes according to the prepregnancy BMI (Body mass index) and HbA1c at the 1st booking.
Methods: This prospective study included 576 patients with GDM. Predictors were prepregnancy BMI, gestational weight gain (GWG), excessive weight gain, fasting, 1 and 2-h glucose values after the 75 g oral glucose challenge test (oGTT), HbA1c at the 1st GDM booking and at the end of pregnancy and maternal treatment requirement.
Maternal and neonatal outcomes such as cesarean section, macrosomia, large and small for gestational age (LGA, SGA), neonatal hypoglycemia, prematurity, hospitalization in the neonatal unit and Apgar score at 5 min < 7 were evaluated. Univariate and multivariate regression analyses and probability analyses were performed.
Results: One-hour glucose after oGTT and prepregnancy BMI were correlated with cesarean section. GWG and HbA1c at the end pregnancy were associated with macrosomia and LGA, while prepregnancy BMI was inversely associated with SGA. The requirement for maternal treatment was correlated with neonatal hypoglycemia, and HbA1c at the end of pregnancy with prematurity (all p < 0.05). The correlations between predictors and pregnancy complications were exclusively observed when HbA1c was ≥5.5% (37 mmol/mol). In women with prepregnancy BMI ≥ 25 kg/m2 and HbA1c ≥ 5.5% (37 mmol/mol) at the 1st booking, the risk for cesarean section and LGA was nearly doubled compared to women with BMI with < 25 kg/m2 and HbA1c < 5.5% (37 mmol/mol).
Conclusions: Prepregnancy BMI, GWG, maternal treatment requirement and HbA1c at the end of pregnancy can predict adverse pregnancy outcomes in women with GDM, particularly when HbA1c is ≥5.5% (37 mmol/mol).
Stratification based on prepregnancy BMI and HbA1c at the 1st booking may allow for future risk-adapted care in these patients.
Keywords
Gestational diabetes, HbA1c, Pregnancy outcomes, Risk stratification
Create date
09/06/2020 11:15
Last modification date
22/07/2020 7:10
Usage data