Indications et perméabilités des pontages biologiques Omniflow II périphériques

Details

Ressource 1Download: BIB_B646934B4B90.P001.pdf (642.10 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_B646934B4B90
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Indications et perméabilités des pontages biologiques Omniflow II périphériques
Author(s)
PEREIRA P.
Director(s)
HALLER C.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2014
Language
french
Number of pages
19
Abstract
Introduction : La veine saphène est sans conteste le matériel de choix dans le traitement chirurgical de l'AOMI. Chez des patients ayant un capital veineux insuffisant, l'indication à l'utilisation de matériaux synthétique (ex : l'ePTFE) ou biosynthétique (ex : l'Omniflow II) est justifiée. Très peu de littérature s'est penchée sur l'Omniflow II (Bio Nova International) et son utilisation n'apparaît pas dans les recommandations internationales (1). Cette étude a pour but de définir quelles sont les indications à l'Omniflow II et si il constitue un matériel de choix au même titre que l'ePTFE dans la prise en charge chirurgicale de l'AOMI lorsque une veine saphène n'est pas disponible.
Méthode : Il s'agit d'une étude rétrospective analysant 33 pontages Omniflow II effectués entre 2009-2013 à l'Hôpital de Sion et au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois. Pour être inclus à l'étude, les pontages devaient être anastomosés proximalement à une artère fémorale et distalement à une artère poplitée sus-géniculée (Above-Knee, AK) ou sous- géniculée (Below-Knee, BK) ou à une artère tibiale ant./post. ou péronière (Jambier, J). Le point principal analysé a été le calcul des perméabilités (perméabilité primaire : PI ; perméabilité primaire assistée : PIa ; perméabilité secondaire : PII) à 6mois, 1 année et 3ans postopératoires. Nous avons ensuite comparé nos résultats à la littérature concernant les perméabilités de la veine saphène et de l'ePTFE.
Résultats: L'âge moyen des patients était de 73.5ans et l'hypertension artérielle constituait le facteur de risque le plus fréquent. 51.6% des patients avaient déjà bénéficié d'un pontage vasculaire. 12 (36.4%) pontages étaient AK, 9 (27.3%) en BK et 11 (33.3%) en J. Les indications les plus fréquentes à la mise en place d'une prothèse Omniflow II ont été l'occlusion d'une artère native et l'infection d'un pontage préexistant. Les perméabilités calculées à 6mois, 1année et 3 ans étaient pour la localisation AK : PI était de 66.7%, 41.7% et 29% ; la PIa 75%, 50% et 40% et la PII 75%, 58.3% et 60%. En BK : PI 50%, 50%, 50% ; PIa 62.5%, 62.5%, 50% et la PII 87.5%, 87.5%, 100%. En J : PI 20%, 11.1%, 0% ; PIa 30%, 22.2%, 16.7% et la PII 50%, 55.6%, 83.3%. Le taux global d'occlusion à 3ans était de 56.3%, majoritairement en position J. 15.2% des pontages se sont occlus en périopératoire (0- 7jours post-opératoires). 6 patients ont subi une amputation (18.2%) suite à l'occlusion de l'Omniflow II. Il y a eu 6 infections (18.2%) malgré l'utilisation fréquente de l'Omniflow II en terrain septiqe.
Conclusion : L'Omniflow II présente des résultats comparables à l'ePTFE en terme de PIa et PII à 3ans. En AK, l'Omniflow montre de mauvais résultats sans explication évidente. Dans les autres localisations, l'Omniflow II reste inferieur à l'ePTFE et à la veine saphène en terme de perméabilité. Il ne constitue donc pas un matériel de choix au même titre que l'ePTFE pour le traitement chirurgical de l'AOMI. Cependant, en terrain septique et lorsqu'une homogreffe artérielle ou une veine saphène étaient indisponibles, l'Omniflow II a montré une bonne résistance aux infections. Nous préconisons donc son utilisation pour ces indications.
Create date
03/09/2015 9:20
Last modification date
20/08/2019 15:24
Usage data