MRr of non-specific low back pain and/or lumbar radiculopathy: do we need T1 when using a sagittal T2-weighted Dixon sequence?

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_B571A51BAE0C
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
MRr of non-specific low back pain and/or lumbar radiculopathy: do we need T1 when using a sagittal T2-weighted Dixon sequence?
Author(s)
ZANCHI Fabio
Director(s)
Omoumi Patrick
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2020
Language
english
Abstract
Imagerie en résonance magnétique (IRM) des lombalgies non spécifiques et/oudes radiculopathies lombaires : a-t-on besoin de la séquence en pondération T1 lorsque l'acquisition dans le plan sagittal est effectuée avec une séquence en pondération T2 en écho de spin avec technique Dixon (T2 Dixon)?
L'objectif de ce travail de recherche a été de montrer que, pour les IRM réalisées dans le cadre de lombalgies non spécifiques et/ou de radiculopathie lombaire, il serait possible de se passer de l'acquisition de la séquence en pondération T1 dans le plan sagittal lorsqu'une séquence T2 Dixon est acquise. Dans ce but, trois radiologues spécialisés dans le domaine de la radiologie musculosquelettique ont analysé 50 examens IRM lombaires provenant de notre institution (âge moyen des patients : 54.2 + 1B.B ans), après accord de la commission d'éthique locale. Deux protocoles ont été analysés séparément dans le plan sagittal : (a) un protocole standard comprenant la séquence en pondération T1, ainsi que les images << en phase >> et << eau >> de la séquence T2 Dixon, et (b) un protocole simplifié comprenant les reconstructions << en phase >>, << graisse >> et << eau >> de la séquence T2 Dixon. Huit éléments habituellement examinés sur la séquence en pondération T1 ont été analysés pour chaque vertèbre (n = 250), plateau vertébral (n = 500), coin vertébral (n = 1000), foramen (n = 500), lame vertébrale (n = 500), et facette postérieure (n = 500). L'interchangeabilité de ces protocoles a été testée en utilisant l'index d'équivalence individuelle, Une diminution de la concordance inter-observateur de plus de 5% lorsque I'un des lecteurs analyse le protocole simplifié comparée à la concordance lorsque les deux lecteurs analysent le protocole standard a été considérée cliniquement significative. Les concordances inter-observateur et intra-observateur ont également été évaluées en utilisant les statistiques kappa. Les taux de détection de chaque protocole ont été comparés en utilisant les odds ratios. Les protocoles standard et simplifié étaient interchangeables (ensemble des valeurs de la limite supérieure du 95olo d'intervalle de confiance de l'index d'équivalence individuelle = 0.25 à 1.38o/o). Les valeurs kappa des concordances inter-observateur intra-protocole et inter-protocole étaient similaires (0.253 - 0.67t vs 0.236 - O.723 respectivement). Les taux de détection n'étaient pas statistiquement différents (p à O.A74), ou étaient plus haut avec le protocole simplifié (p < 0.036).
Dans notre population cible, une séquence T2 Dixon unique dans le plan sagittal avec ses séries d'images correspondantes pourrait remplacer la combinaison recommandée de séquences en pondération T1, T2 et T2 avec suppression de graisse, permettant de réduire le temps d'examen, et donc le confort du patient.
Create date
27/11/2020 12:08
Last modification date
18/02/2021 6:29
Usage data