Validation d’une nouvelle tâche de mémoire de travail auditivospatiale et évaluation de la performance en mémoire de travail d’une catégorie professionnelle avec expertise spatiale auditive : les sapeurs-pompiers

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_AA09E24A8514
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Validation d’une nouvelle tâche de mémoire de travail auditivospatiale et évaluation de la performance en mémoire de travail d’une catégorie professionnelle avec expertise spatiale auditive : les sapeurs-pompiers
Author(s)
SAEGESSER D.
Director(s)
CROTTAZ-HERBETTE S.
Codirector(s)
TISSIERES I.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2019
Language
french
Number of pages
27
Abstract
La mémoire de travail est un modèle cognitif décrivant le processus de codage, de maintien et de manipulation de l’information. Bien qu’elle ait été étudiée sous de nombreux aspects dans les domaines visuel, auditif, verbal et visuospatial, le domaine auditivospatial quant à lui n’a pas été investigué à ce jour.
Le premier objectif de ce travail était donc d’élaborer une tâche permettant l’évaluation de la mémoire de travail auditivospatiale et de valider celle-ci par sa comparaison avec d’autres tests de mémoire de travail. Une tâche a donc été développée sur la base d’une tâche visuo-spatiale existante, le Corsi Block Tapping task. Les résultats ont permis de démontrer une relation significative entre ces deux tests, démontrant la validité de notre tâche pour mesurer la mémoire de travail spatiale. En revanche, l’empan moyen dans la modalité auditive est significativement plus bas que l’empan moyen dans la modalité visuelle. Ceci peut s’expliquer par une difficulté accrue dans la modalité auditive ou par une difficulté liée au design expérimental. Pour répondre à cette question précisément, d’autres expériences devront être conduites variant le nombre de positions sonores, ainsi que leur espacement. Pour finir, le contenu sémantique du son a été également étudié afin de déterminer si celui-ci a un impact sur la performance ce qui suggèrerait une implication de réseaux cérébraux partiellement différents. Les résultats ont montré des performances similaires lors de l’emploi de sons sans contenu sémantique et avec contenu sémantique. Ceci démontre que la catégorisation des sons n’est pas impliquée dans cette tâche et que de ce fait les structures cérébrales impliquées sont similaires dans les deux cas.
Le deuxième objectif de ce travail était d’évaluer les performances de deux groupes de sujets avec des professions ou activités particulières leur conférant une expertise auditivospatiale. Le but était de déterminer si l’expertise en localisation auditive spatiale permet un meilleur encodage et par conséquent une meilleure performance en mémoire de travail auditivospatiale. Les résultats n’ont pas montré de différence significative entre les groupes. Ces résultats démontrent que la performance en mémoire de travail est indépendante du niveau d’expertise en traitement primaire.
Pour conclure, une première et nouvelle tâche a été créée pour tester la mémoire de travail auditivospatiale. Afin de poursuivre l’étude sur l’impact de la profession (de sapeur-pompier), il serait important de diminuer la difficulté de la tâche.
Create date
23/02/2021 18:20
Last modification date
09/03/2021 7:28
Usage data