LE IMPRESE ARALDICHE DEI VISCONTI E DEGLI SFORZA (1277-1535): STORIA, STORIA DELL'ARTE, REPERTORIO.

Details

Ressource 1Download: Thèse_-OK.pdf (23058.72 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_A98C5DF3A7E5
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
LE IMPRESE ARALDICHE DEI VISCONTI E DEGLI SFORZA (1277-1535): STORIA, STORIA DELL'ARTE, REPERTORIO.
Author(s)
Reina Gabriele
Director(s)
Romano Gosetti di Sturmeck Serena
Institution details
Université de Lausanne, Faculté des lettres
Address
Faculté des lettres
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne

Publication state
Accepted
Issued date
2018
Language
italian
Abstract
Les devises, définies par Gombrich comme les «hiéroglyphes de la Renaissance», sont des symbologies du genre héraldique, extrêmement répandues dans l'histoire de l'art. Les devises ont fait leur apparition peu après la naissance de l'héraldique, au Xlle siècle. Elles ont rapidement joué une fonction extraordinaire, non seulement ornementale, mais de communication et de ritualisation du pouvoir, apparaissant dans de nombreux manuscrits enluminés, des fresques, ou dans architecture médiévale et de la Renaissance du duché de Milan. Elles consistent en un système d'emblèmes, ce qui implique une allégorie, un but de gouvernement, la représentation d'une identité, souvent à la base de la consécration d'une dynastie. Les devises appartiennent à la matière héraldique, mais en même temps elles forment un monde complètement séparé et présentent d'énormes différences, telles que leurs origines. La thèse développe un examen scientifique des devises des Visconti et des Sforza, de leurs liens avec les cours italiennes et européennes et compare les sources et les recherhes sur le sujet écrit en français, anglais, allemand, tchèque, espagnol, portugais. Cela pour donner une image plus vaste et radicale des événements artistiques du duché milanais à travers la lecture et la littérature des devises.
La recherche a examiné autant que possible tout, ce qui a été écrit jusqu'à présent; on a remis en question la littérature du passé, en se concentrant sur les sources les plus anciennes et sur une série d'inspections dans toute la Lombardie et même à l'étranger, éclaircissant plusieurs questions et en faisant émerger de nombreux inédits.
Le travail a donc élargi la portée géographique, linguistique et chronologique de la recherche, afin de bien comprendre les raisons déterminantes qui étaient à la base de ce langage particulier. Cette recherche a voulu montrer comment l'héraldique était une expression raffinée de la culture et de l'histoire politique et. sociale, donc ne pas être considérée comme un monde séparé, détaché des grands événements artistiques.
La thèse est divisée en deux parts: historique/introductive et analytique.
La première, plus générale et basée sur les exemples les plus significatifs, introduit le sujet et explique ce que furent les devises, comment et quand elles furent adoptées par les deux dynasties milanaises. Les seigneurs de Milan des dynasties des Visconti et des Sforza ont été considérés en relation avec leur usage personnel des devises
Le deuxième part, est formée par le catalogue, le répertoire, véritable dictionnaire raisonné des devises avec des comparaisons étendues avec l'histoire de l'art, pour comprendre un aspect non négligeable de Lombardie des XlVe et XVe siècles.
Create date
28/06/2018 11:44
Last modification date
30/10/2020 9:52
Usage data