Paroles de bébé à l’Hôpital : étude exploratoire

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 4509 Mme Vionnet.pdf (1470.53 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_A7EEC6E9368B
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Paroles de bébé à l’Hôpital : étude exploratoire
Author(s)
VIONNET L.
Director(s)
GEHRI M.
Codirector(s)
AKRE C.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
french
Number of pages
22
Abstract
La parole d’un nourrisson (du 28e jour de vie jusqu’à 1 année) peut être difficiles à décrypter. Ceux-ci ont peu d’expression verbale, sauf les pleurs et des vocalises. Dans le milieu médical, d’autres signes sont observés, l’ensemble faisant partie de multiple scores ou évaluations de la bonne santé du nourrisson : le tonus, le regard, l’interaction avec l’autre ou encore des signes plus objectifs et mesurés comme la tension artérielle, la température ou le rythme cardiaque. Il est important de noter que dans notre tentative de compréhension des nourrissons interviennent plusieurs de nos sens, sans que nous en soyons complètement conscients. Les parents connaissent bien cela et il est parfois difficile pour eux de savoir objectivement pourquoi ils ont la sensation que leur enfant ne va pas bien, ou qu’il n’est pas comme d’habitude. C’est au quotidien qu’ils apprennent à connaître et à communiquer avec leur bébé. Ils sont alors en général les plus expérimentés dans cette tentative de compréhension. Lorsque les nourrissons sont dans un milieu médical, les soignants doivent à leur tour essayer de comprendre au mieux ces bébés afin d’aider les parents.
Dans le cadre d’une hospitalisation il est donc très important de comprendre les signaux et symptômes que peut manifester un nourrisson. Pour cela il existe plusieurs échelles, utiles dans diverses situations, qui tentent de nous renseigner. Par exemple, pour chercher à prédire le risque d’infection bactérienne grave (IBG) chez un enfant de moins de 2 ans, présentant un état fébrile, il existe le score de McCarthy, également appelé la Yale Observation Scale (YOS)(1). Il en existe d’autres pour l’évaluation de la douleur aigue du nouveau-né (DAN) (2), utilisée auprès de prématurés et nouveau-nés à termes jusqu’à 3 mois, ainsi qu’une échelle similaire pour la douleur prolongée et/ou l’inconfort du nouveau-né (EDIN) (2).
Keywords
bébé, hospitalisation, soignants, pleurs, protocole
Create date
06/09/2018 9:24
Last modification date
08/09/2020 6:10
Usage data