ADDICTION ET COGNITION SOCIALE : PISTES POUR UNE REHABILITATION DE L'EMPATHIE

Details

Ressource 1Download: Thése Alexander Tomei_Serval-OK.pdf (2270.71 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_9D9BD23A907A
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
ADDICTION ET COGNITION SOCIALE : PISTES POUR UNE REHABILITATION DE L'EMPATHIE
Author(s)
TOMEI Alexander
Director(s)
Besson Jacques
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Address
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
french
Abstract
L'empathie est la capacité à comprendre l'expérience d'autrui. Elle est constituée d'une dimension émotionnelle caractérisée par l'aptitude individuelle à partager les émotions des autres, et d'une dimension cognitive définie par la capacité à opérer un changement de perspective aboutissant à l'adoption du point de vue d'autrui. Une empathie diminuée réduit sensiblement les capacités de l'individu à établir des relations interpersonnelles et à évoluer de manière adaptée en société. La recherche a montré des capacités empathiques diminuées dans des populations souffrant d'addiction à l’alcool, à la cocaïne, et à la métamphétamine. Le premier objectif de la thèse est d'étendre l'investigation de l'empathie à l'addiction aux opiacés, et de vérifier si le phénomène est observable également dans une addiction sans substance comme l'addiction aux jeux de hasard et d'argent. Le second objectif est d'explorer la possibilité qu'une empathie atteinte puisse être réhabilitée. Ici, nous examinons deux dimensions pouvant contribuer à un accroissement de l'empathie. La première est la capacité à changer de point de vue visuospatial. Nous postulons l'existence d'une relation entre cette capacité de bas niveau cognitif et la capacité de plus haut niveau à changer de point de vue interpersonnel. La seconde dimension est la posture corporelle. Basée sur les modèles de la cognition incarnée (embodiment), nous examinons dans quelle mesure une posture socialement pertinente (i.e. la station debout) influe sur le sentiment de rapprochement vers les autres, un prérequis de l'empathie. Les résultats des travaux de thèse confirment la présence d'une empathie réduite dans l'addiction aux opiacés, ainsi que dans l'addiction aux jeux de hasard et d'argent. Ils suggèrent en outre que le changement de point de vue visuospatial est un marqueur psychosocial possible pour la réhabilitation de l'empathie. Enfin, ils montrent que la posture corporelle peut contribuer positivement aux cognitions sociales sous-tendant l'empathie.
--
Empathy is the ability to understand the experience of others. It is comprised of an emotional component, characterized by the individual’s capacity to share others’ emotions, and a cognitive component, defined by the ability to operate a perspective change to adopt others' viewpoints. A reduced empathy decreases the individual’s ability to create and maintain interpersonal relationships, and to evolve effectively within society. Research has shown diminished empathy in populations suffering from addiction to alcohol, cocaine and methamphetamine. The first aim of the present thesis is to extend the investigation to behavioral addictions, such as gambling addiction, and to verify the extent of the phenomenon for such a population. The second aim of the thesis is to explore the likelihood that reduced empathy can be rehabilitated. Here, two dimensions that may help to enhance empathy are examined. The first one is the ability to operate visuospatial perspective changes. We propose that a relationship exists between this low-level cognitive ability and the higher-level ability to change perspective from an interpersonal standpoint. The second dimension is body posture. Based on the concept of embodied cognition, we investigate to what extent a socially relevant body posture (i.e. standing up) influences the feeling of social closeness, which is a prerequisite for empathy. The results from the studies that were carried out within the framework of the thesis confirm the presence of a reduce empathy in opiate addiction. They also show that reduced empathy can be observed in gambling addiction. With regard to exploring the possibility that reduced empathy may be rehabilitated, the results suggest that visuospatial perspective taking can be considered as a marker for empathy. They also suggest that body posture may positively contribute to social cognitions underlying empathy.

Create date
30/06/2017 13:27
Last modification date
20/08/2019 15:03
Usage data