Caractéristiques cliniques, traitement et évolution chez les patients ayant présenté une rupture d’un anévrysme de l’artère cérébelleuse postéroinferieure

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_9B6392045EDD
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Caractéristiques cliniques, traitement et évolution chez les patients ayant présenté une rupture d’un anévrysme de l’artère cérébelleuse postéroinferieure
Author(s)
STARNONI Daniele
Director(s)
MESSERER Mahmoud
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2020
Language
french
Abstract
Les anévrismes de l'artère cérébelleuse postérieure inférieure (PICA) sont relativement rares, représentant environ 0,5 à 3% de tous les anévrismes intracrâniens.
La majorité des patients présentent une hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA). La gestion et le traitement de ces lésions sont difficiles en raison de l'emplacement de la PICA à proximité du tronc cérébral et des nerfs crâniens inférieurs et de la présence de vaisseaux perforants qui fournissent le tronc cérébral.
Bien que les données publiées soient contradictoires, les évidences disponibles en littérature semblent suggérer que les patients avec un anévrisme rompu de la PICA présentent un moins bon pronostic que celui d'un anévrisme rompu d'une localisation différente. Ce phénomène laisse suspecter que cela est secondaire aux caractéristiques anatomiques et fonctionnelles particulières de ces lésions.
Afin de pouvoir analyser la présentation clinique, schéma de traitement et évolution neurologique des patients présentant des anévrismes rompus de la PICA par rapport à d'autres anévrismes rompus de la circulation postérieure, nous avons effectué une analyse rétrospective des données anonymisées de 264 patients ayant présenté une hémorragie sous-arachnoïdienne secondaire à la rupture d'un anévrysme de la circulation postérieure . Les données ont été extrapolées du registre suisse SOS, qui fait partie d'une étude de cohorte nationale sur l'hémorragie sous-arachnoïdienne d'origine anévrysmale.
74 anévrysmes de la PICA représentaient 28% de la série; les caractéristiques cliniques et radiologiques à l'admission étaient comparables entre le groupe PICA et le groupe non-PICA. Le traitement chirurgical a été réalisé chez 28% des patients du groupe PICA et chez 4,8% des patients du groupe non­ PICA Aucune différence statistiquement significative n'a été trouvée entre les deux groupes en termes de complications après traitement. Une hydrocéphalie nécessitant un shunt définitif était nécessaire chez 21,6% des patients PICA (p = 0,6) ; un déficit d'un nerf crânien était présent en moyenne en un quart des patients dans le groupe PICA et non-PICA sans différence statistique (p = 0,3). Un outcome plus favorable (66,2%) a été rapporté dans le groupe PICA à la sortie (p <0,05) mais cette différence s'est estompée au fil du temps avec un outcome neurologique similaire à un an de suivi (p = 0,09) entre les deux groupes. L'estimation de Kaplan Meyer n'a montré aucune différence significative dans le taux de mortalité entre les deux groupes (p
= 0,08).
Nos résultats montrent que les anévrismes rompus de la PICA présentent une issue favorable dans plus des 2/3 des cas à 1 an après le traitement, sans différence significative avec les autres localisations de la circulation postérieure. L'occlusion chirurgicale était la première option de traitement chez 28% des patients présentant des anévrismes rompus de la PICA, suggérant ainsi que, malgré le progrès du traitement endovasculaire, la chirurgie représente toujours une alternative de traitement valable. Nos résultats soutiennent la nécessité de maintenir les compétences microchirurgicales pour le traitement des anévrismes rompus de la PICA dans les centres neurovasculaires de référence.
--
Background and purpose Aneurysms of the poste1ior inferior cerebellar aite1y (PICA) are relatively uncommon and evidence is sparse about patients presenting with ruptured PICA anewysms. We petfonned an analysis of the Swiss SOS national registJ.y to desctibe clinical presentation, treatment pattern, and neurological outcome of patients with rnptured PICA anewysms compared with other ruptured posterior circulation (PC) anewysrns.
Methods This was a retrospective analysis of anonymized data from the Swiss SOS registJ.y (Swiss Study on Anemysmal Subarachnoid Hemonhage; 2009- 2014). Patients with rnptured PC anewysms were subdivided into a PICA and non-PICA group. Clinical, radiologic al, and tJ·.e atment-related variables were identified, and their impact on the neurological outcome was dete1mined in ten11s of rnodified Rankin score at discharge and at 1 year of follow-up for the two groups.
Results Data from 1864 anewysmal subai·achnoid hemorrhage patients were reviewed. There were 264 patients with a ruptured PC anemysm. Seventy-four PICA anemysms represented 28% of the series; clinical and radiological characteristics at admission were comparable between the PICA and non-PICA group. Surgical tJ.·eatJ.nent was accomplished in 28% of patients in the PICA group and in the 4.8% of patients in the non-PICA group. No statistically significant difference was found between the two groups in tem1s of complications after treatment. Hydrocephalus requuing definitive shm1t was needed u12 l .6% of PICA patients
(p = 0.6); cranial nerve deficit was present in average a qua1ter of the patients in both PICA and non-PICA group with no
statistical difference (p = 0.3). A more favorable outcome (66.2%) was reported in the PICA group at discharge (p < 0.05) but this difference faded over time with a sunilar neurological outcome at 1-yeai· follow-up (p = 0 .09) between bath PICA and non­ PICA group. The Kaplan-Meyer estinrntion showed no significant difference in the mortality rate between bath groups (p = 0.08). Conclusions In the present study, patients with ruptured PICA anemysms had a favorable neurological outcome in more than two
thirds of cases, sunilar to patients with other ruptured PC anemy sms . Surgical tJ.·eatment remains a valid option in a third of cases with ruptured PICA anemysms.
Keywords
Anemysmal subarachnoid hemorrhage • Posterior circulation • Posterior inferior cerebellar artety • Intracranial anew·ysms · Endovascular procedures · Intracranial vasospasm · Hydrocephalus
Create date
09/09/2020 7:47
Last modification date
18/09/2020 5:26
Usage data