La sexualité à l’ère numérique : les adolescents et le sexting 2.0, 2ème phase

Details

Ressource 1Download: BIB_9B3C1B38071D.pdf (1965.03 [Ko])
State: Public
Version: Final published version
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_9B3C1B38071D
Type
Report: a report published by a school or other institution, usually numbered within a series.
Collection
Publications
Institution
Title
La sexualité à l’ère numérique : les adolescents et le sexting 2.0, 2ème phase
Author(s)
Barrense-Dias Y, Akre C., Suris J-C.
Institution details
Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP)
ISSN
1660-7104
Issued date
01/2019
Number
296
Language
french
Number of pages
96
Notes
Coll. Raisons de santé ; 296 - Etude financée par : avec le soutien financier du Fonds pour le développement de la prévention et de la promotion de la santé (Service de la santé publique-Vaud)
Abstract
Le sexting a d’abord été rendu public par des cas dramatiques relayés par la presse dans lesquels des jeunes filles avaient été harcelées à la suite de la publication et du partage d’une de leurs photos intimes. Pourtant, depuis, cette pratique a également été appréhendée de manière plus positive ou moins alarmiste, pouvant raisonnablement faire partie du développement et des expérimentations des jeunes.
En 2016, nous avons mené une première recherche qualitative qui avait pour but d’explorer la pratique du sexting chez les jeunes en menant des groupes focus avec des jeunes âgés de 16 à 21 ans, des parents et des enseignants d’enfants et d’élèves âgés d’au moins 11 ans. Dans le cadre de cette première étude, certains résultats nous ont amené à élaborer une étape exploratoire supplémentaire.
Ainsi, nous avons souhaité continuer notre approche exploratoire de la pratique du sexting en incluant les opinions et interprétations des jeunes âgés de 12 à 15 ans ou en tout cas encore dans le système d’école obligatoire. Ajouter les opinions et interprétations des 12-15 ans nous offrira une vision complète de la problématique du sexting et permettra assurément d’adapter les messages de prévention au plus près de la pratique en établissant les différents facteurs de risque et de protection quant à la pratique du sexting.
Cette recherche peut être considérée comme la suite de la première recherche menée en 2016 auprès des jeunes âgées de 16 à 21 ans, des enseignants et des parents. Ainsi, les objectifs et les méthodes sont très similaires.
Create date
23/05/2019 12:35
Last modification date
21/04/2020 5:19
Usage data