Modulations des aires visuelles par l’adaptation prismatique : étude d’IRM fonctionnelle chez des sujets sains.

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_923EE6895086
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Modulations des aires visuelles par l’adaptation prismatique : étude d’IRM fonctionnelle chez des sujets sains.
Author(s)
PINTO DO COUTO F
Director(s)
CROTTAZ-HERBETTE S
Codirector(s)
CLARKE HOSEK S
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2019
Language
french
Number of pages
34
Abstract
L'adaptation prismatique est une méthode de réhabilitation de l’héminégligence qui implique des gestes de pointage tout en portant une paire de lunettes avec des prismes déviant le champ visuel vers la droite ou la gauche. De nombreuses études ont montré d’une part que cette adaptation visuomotrice à la déviation du champ visuel induite par les prismes entraine une diminution des déficits d’héminégligence mais également qu’elle entraine un changement dans la dominance hémisphérique des processus attentionnels, de l'hémisphère droit vers l’hémisphère gauche. Ce changement a été démontré dans les régions du lobule pariétal inférieur. Une des questions qui n’a pas été abordée dans les études précédentes est l’influence des prismes sur l’activité dans les régions occipitales, et donc sur des processus attentionnels de bas niveau.
Par conséquence, le but de notre étude était de déterminer principalement si l’adaptation prismatique module les régions occipitales d’une part, et d’autre part s’il y a une modulation, est-­‐elle similaire à celle observée dans les régions pariétales ? Finalement, cette étude a également eu pour but de déterminer si les régions visuelles striées et extra-­‐striées étaient pareillement modulées. D’un point de vue comportemental, cette étude devait également nous permettre de déterminer si l’utilisation de prismes chez des sujets entrainait une pseudo-­‐héminégligence lorsque les prismes déviants vers la gauche sont utilisés.
Cette étude se base sur l'acquisition de données d'IRMf durant une simple tâche de détection visuelle, cette tâche a été effectuée avant et après une séance d'adaptation prismatique chez 25 sujets sains. Durant l'adaptation prismatique, 11 sujets portaient des prismes déviant le champ visuel vers la droite et 14 sujets portaient des prismes déviant le champ visuel vers la gauche. Les données d'IRMf ont été acquises dans le centre d'imagerie biomédicale (CIBM) du CHUV ; le traitement des données d'IRMf, lui, a été effectué dans le Laboratoire des Sciences Cognitives du département des Neurosciences cliniques du CHUV. Les analyses des activations cérébrales ont principalement porté sur des régions d’intérêt situées dans le lobe occipital, des aires V1 à V4. Des ANOVA ont été effectuées sur ces mesures d’activation pour déterminer les différences entre nos deux groupes, entre les deux sessions d’acquisition, et entre la détection de cibles visuelles présentées à droite, au centre ou à gauche du sujet.
Les résultats nous montrent une diminution globale de l’activation après l’utilisation des prismes, cependant la comparaison par région d’intérêt séparément montre que cette diminution n’est significative que pour le groupe ayant porté de prismes déviants vers la gauche, et uniquement dans
les régions striées (V1) lorsque les cibles sont à gauche ou à droite, et dans les régions extra-­‐striées (V3 supérieures) lorsque les cibles sont au centre.
En conclusion, notre étude montre que le lobe occipital ne réagit pas de façon similaire au lobe pariétal après une tâche d’adaptation prismatique chez les patients sains, et elle n’a pas mis en évidence un effet top-­‐down dans cette population. Finalement, les résultats comportementaux suggèrent l’induction d’une pseudo-­‐héminégligence chez le groupe ayant porté des prismes déviants vers la gauche.
Keywords
héminégligence, adaptation prismatique, modulation, aires visuelles, pseudo-­héminégligence
Create date
07/09/2020 10:41
Last modification date
05/02/2021 7:26
Usage data