Atteintes rénales aiguës dans le contexte d’un traitement oncologique par inhibiteurs des checkpoints : étude rétrospective des cas référés au Service de Néphrologie du CHUV entre janvier 2016 et avril 2020

Details

Ressource 1 Under indefinite embargo.
UNIL restricted access
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_8AE934C99AEA
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Atteintes rénales aiguës dans le contexte d’un traitement oncologique par inhibiteurs des checkpoints : étude rétrospective des cas référés au Service de Néphrologie du CHUV entre janvier 2016 et avril 2020
Author(s)
GRIVEL L.
Director(s)
HALABI G.
Codirector(s)
WURZNER G.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2021
Language
french
Number of pages
39
Abstract
Contexte : L’immunothérapie anticancéreuse par inhibiteurs des checkpoints est un traitement innovant qui améliore le pronostic de divers cancers. Ces anticorps bloquent les liaisons des points de contrôle immunitaires avec leurs ligands et renforcent la réponse immunitaire anti-tumorale. Du fait de son mécanisme d’action, des effets indésirables tels que des maladies auto-immunes peuvent se déclarer, dont des atteintes rénales.
Objectifs : Objectif principal : Décrire et analyser le mode de présentation clinique et biologique de l’atteinte rénale aiguë associée aux inhibiteurs des checkpoints. Objectifs secondaires : Déterminer le délai d’apparition de l’atteinte rénale aiguë ainsi que son stade aux moyens des critères KDIGO (Kidney Disease: Improving Global Outcomes) si possible et/ou ADQI (Acute Disease Quality Initiative). Décrire la prise en charge de l’atteinte rénale aiguë et son évolution. Décrire les résultats histopathologiques des ponctions biopsies rénales.
Méthodologie : Il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective avec une analyse de données démographiques, biologiques et anatomopathologiques des patients, référés au Service de Néphrologie du CHUV entre janvier 2016 et avril 2020, pour une péjoration de la fonction rénale dans le cadre d’un traitement oncologique par inhibiteurs des checkpoints. Les critères d’inclusion : Survenue d’une péjoration de la fonction rénale dans le cadre d’un traitement oncologique par inhibiteurs du checkpoint et avoir été référé à la consultation de néphrologie du CHUV. Avoir signé et accepté le consentement général du CHUV. Le critère d’exclusion : Posséder un document dans le dossier patient refusant toute participation à des études. Avoir signé et refusé le consentement général du CHUV. Ce protocole a été accepté par la CER-VD en vertu de l’Art.34 de la LRH.
Résultats : Notre collectif est composé de huit patients. Sept patients ont présenté une atteinte rénale aiguë en lien avec l’immunothérapie dont six patients avec un diagnostic final de néphrite tubulo-interstitielle aiguë et un de glomérulonéphrite à lésions minimes. Ces sept patients présentaient une maladie rénale chronique au préalable. Les examens paracliniques des patients avec une néphrite tubulo-interstitielle aiguë montre la présence de cylindres hyalino-granuleux et leucocytaires, une éosinophilie, une leucocyturie stérile, une protéinurie, une microhématurie, ainsi qu’une fraction d’excrétion de l’urée élevée. Les résultats histopathologiques montrent préférentiellement un infiltrat interstitiel mononucléé composés majoritairement de lymphocytes T(CD4+) et de lymphocytes T(CD8+), une tubulite lymphocytaire T ainsi et un infiltrat éosinophilique. Le patient avec glomérulonéphrite présente un syndrome néphrotique avec des images de fusions pédicellaires à l’examen ultrastructural. Le huitième patient a présenté une nécrose tubulaire aiguë secondaire au pemetrexed. La classification KDIGO (Kidney Disease : Improving Global Outcomes) peut comporter certaines limites quant à son utilisation lors de la stadification des atteintes rénales de type néphrite tubulo-interstitielle aiguë. Les critères ADQI (Acute Disease Quality Initiative) apportent une précision supplémentaire dans l’évaluation de ce type d’atteinte.
Conclusion : Ce travail de master recense et décrit les situations de patients référés ayant des atteintes rénales aiguë sévères secondaires à un traitement par inhibiteurs des checkpoints. Il serait relevant d’établir un registre de toutes les atteintes rénales aiguës survenant dans le contexte d’un traitement par inhibiteurs des checkpoints pour obtenir une vision plus approfondie.
Keywords
Inhibiteurs des checkpoints, insuffisance rénale aiguë, néphrite tubulo-interstitielle aiguë, glomérulonéphrite aiguë
Create date
07/09/2022 14:33
Last modification date
20/09/2023 6:56
Usage data