Cerveaux fous et sexes faibles (Grande-Bretagne, 1860-1900)

Details

Ressource 1Request a copy Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: Final published version
Serval ID
serval:BIB_8803F5302BDD
Type
Article: article from journal or magazin.
Collection
Publications
Title
Cerveaux fous et sexes faibles (Grande-Bretagne, 1860-1900)
Journal
Clio. Femmes, Genre, Histoire
Author(s)
Fauvel Aude
ISSN
1252-7017
Publication state
Published
Issued date
2013
Peer-reviewed
Oui
Number
37
Pages
41-64
Language
french
Notes
Une version anglaise de cet article est également disponible / An English translation of this article is available.
Abstract
La psychiatrie est souvent présentée comme la science sexiste par excellence, les experts du psychisme ayant non seulement nourri les discours sur l'infériorité du « sexe faible », mais aussi très concrètement contribué à l'exclusion des femmes en acceptant « d'hospitaliser » celles qui refusaient de se conformer aux désirs masculins. Sans pour autant mettre en cause ce constat du rôle détestable joué par les psychiatres dans la répression des femmes, cet article propose de voir cette histoire sous un autre angle en réfléchissant aux répercussions de cette prise de position sexiste sur l'agencement du savoir médical et, inversement, sur celui des représentations des patientes. L'exemple britannique montre en effet que les théories sur l'infériorité mentale des femmes n'ont pas été partagées par l'ensemble du corps médical et ont, en outre, parfois été fortement combattues par les malades-poussant ainsi à nuancer l'image d'un « pouvoir psychiatrique » univoque et tout-puissant. En retraçant les débats qui ont entouré l'émergence de la thèse du « cerveau faible » dans la Grande-Bretagne du XIXe siècle, il s'agit donc de jeter un autre regard sur la construction (et la déconstruction) des catégories du savoir psychiatrique et de comprendre comment les sujets de ce savoir-les patientes-ont pu, par « en bas », influencer leur évolution.
Keywords
histoire, psychiatrie, XIXe siècle, femme, genre, Grande-Bretagne, féminisme, misogynie médicale, Henry Maudsley, James Crichton-Browne, Louisa Lowe, Georgina Weldon
Open Access
Yes
Create date
20/10/2016 16:21
Last modification date
20/08/2019 14:47
Usage data