Utilisation des corticostéroïdes dans le cadre du traitement du syndrome de détresse respiratoire aiguë aux soins intensifs du CHUV et sur le lien éventuel entre utilisation de corticostéroïdes et pronostic de ces patients

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_84A166DFC1CE
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Utilisation des corticostéroïdes dans le cadre du traitement du syndrome de détresse respiratoire aiguë aux soins intensifs du CHUV et sur le lien éventuel entre utilisation de corticostéroïdes et pronostic de ces patients
Author(s)
MONBARON L.-A.
Director(s)
PIQUILLOUD IMBODEN L.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2019
Language
french
Number of pages
21
Abstract
Contexte
Le syndrome de détresse respiratoire aigue (SDRA) est une forme grave d'insuffisance respiratoire fréquemment rencontrée chez les patients ventiles de soins intensifs. L'utilisation de corticoïdes a été proposée dans le but de moduler la réponse inflammatoire et la fibrinogenèse caractéristiques du SDRA mais n'est pas recommandée de façon systématique. De nombreux patients de soins intensifs reçoivent des corticostéroïdes soit en raison de leur pathologie aigue soit dans le cadre du traitement d'une maladie concomitante. Peu de données sont disponibles relativement à la proportion de patients souffrants de SDRA qui reçoivent des corticostéroïdes aux soins intensifs. Les doses de corticostéroïdes administrées à ces patients ainsi que la durée des traitements est également mal documentée. Finalement, l'impact de l'administration de corticostéroïdes sur le devenir des patients souffrant de SDRA est largement méconnu.
Objectifs
L'objectif principal de cette étude était de déterminer, chez des patients ventilés invasivement au minimum 7 jours consécutifs et présentant des critères de SDRA le jour de leur première intubation, la prévalence de l'administration de corticostéroïdes entre l'inclusion et J 28. Les objectifs secondaires de cette étude étaient de déterminer quelle était la dose totale cumulée reçue, à quel moment par rapport à l'évolution du SDRA les corticoïdes étaient administrés et si le fait d'avoir reçu des corticoïdes avait un impact sur le devenir en termes de durée de ventilation, de durée de séjour aux soins intensifs et de mortalité aux soins intensifs ou à l'hôpital.
Méthodologie
Il s'agit d'une étude rétrospective réutilisant des données enregistrées de routine dans les systèmes d'informations clinique et le dossier médical des patients. Les patients hospitalisés dans le service de médecine intensive adulte au cours de l'année 2017, ventilés invasivement au minimum 7 jours consécutifs et présentant des critères de SDRA le jour de leur première intubation ont été inclus dans l'étude. Les données démographiques, les données d'admission, les comorbidités principales, les doses de corticostéroïdes administrées au cours du séjour et le devenir des patients étaient récoltées pour tous les patients inclus. Les données sont présentées sous forme de statistiques descriptives.
Résultats
Soixante-sept patients ont été inclus dans cette étude. Parmi les 67 patients inclus, 15 (22,4%) avaient un SDRA sévère, 39 (58,2%) avaient un SDRA modérée et 13 (19,4%) avaient un SDRA léger. Les corticostéroïdes ont été largement administrés aux patients souffrants de SDRA et ventilés invasivement au minimum 7 jours consécutifs. Tout degré de sévérité du SDRA confondus, 70,1% des patients ont reçu des corticostéroïdes au cours de leur séjour de soins intensifs. Les corticoïdes étaient administrés précocement, en médiane 1 [1-3] jour après la première intubation. La dose cumulée de corticostéroïdes administrée en cours de séjour était en médiane de 850 [525-1947.5] mg d'équivalent hydrocortisone.
Le traitement était administré en médiane jusqu'à J8 après la première intubation.
Conclusion
Les corticostéroïdes sont fréquemment administrés aux patients souffrant de SDRA dans le service de médecine intensive du CHUV. Ils sont administrés précocement et pour une durée d'une semaine.
L'impact éventuel de l'administration de corticostéroïdes aux patients souffrant de SDRA devra faire l'objet d'analyses complémentaires.
Keywords
Syndrome de détresse respiratoire aiguë, SDRA, corticostéroïdes, soins intensifs, ventilation invasive
Create date
07/09/2020 11:09
Last modification date
04/02/2021 6:26
Usage data