Evaluation of Neonatal Transport in Western Switzerland: A Model of Périnatal Regionalization

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_82DFD2189EB3
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Title
Evaluation of Neonatal Transport in Western Switzerland: A Model of Périnatal Regionalization
Author(s)
McEvoy Caitriona Gilleece
Director(s)
Roth-Kleiner Matthias
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Address
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
english
Abstract
L'organisation des soins en néonatologie de nos jours se base sur le principe de la régionalisation. Un des aspects clef de ce système, permettant à chaque patient d'accéder aux soins adaptés à sa situation, est la capacité du réseau périnatal à garantir le transport des patients entre les centres concernés. Ainsi il implique le transfert de patients de la périphérie vers le centre tertiaire lors d'urgences nécessitant des soins plus intensifs, mais également le retransfert de patient stables du centre tertiaire à la périphérie afin de libérer des places aux soins intensifs et finalement l'acheminement vers un centre approprié des patients dont le transfert en urgence est refusé par le centre tertiaire. Malgré de nombreuses publications concernant la régionalisation et son impact bénéfique sur la morbidité et la mortalité des nouveau-nés, la littérature est peu abondante au sujet même du transport et de ses défis.
En Suisse, la reconnaissance officielle des niveaux de soin date seulement de 2011, bien que les compétences en Suisse romande soient reconnues depuis les années 1990. Ainsi, les soins intensifs de néonatologie du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV) représentent le centre tertiaire du réseau périnatal de Lausanne qui regroupe en outre 9 unités de niveau II et 3 de niveau I et compte environ 14'000 naissances par année. Lors du transport d'un nouveau-né, c'est une équipe de transport du CHUV qui est mobilisée.
Cette étude descriptive est une analyse rétrospective des activités de transport du réseau périnatal de Lausanne du 1er janvier au 31 décembre 2008 et est basée sur les fiches de transport recensées pour cette période, ainsi que sur les dossiers médicaux des patients transportés. Outre l'épidémiologie, une attention particulière a été portée aux timings des missions de transport.
Les résultats ont permis d'établir que sur les 565 entrées dans l'unité des soins intensifs de néonatologie du CHUV, 176 (31.2%) étaient nés dans un autre centre, et y ont été transportés en urgence. Dans 71.6% des cas, on relève une insuffisance respiratoire comme l'une des indications de transfert. Le retransfert de patients s'est fait régulièrement et son nombre dépasse de plus de 40% le nombre de transferts en urgence. Au total 67 demandes de prise en charge ont dû être refusées, principalement par manque de place dans le service de néonatologie du CHUV. La répartition circadienne et hebdomadaire montre une activité plus intense les jours de semaine entre 8h et 22h, cependant les demandes de transfert étaient reçues quelle que soit l'heure du jour, nécessitant une équipe de transport disponible 24/7. Le fait que 90.8% des prématurés nés à <32SA l'étaient au CHUV parle en faveur d'un système qui fonctionne bien. En effet, seules des urgences extrêmes ont rendu un transfert in utéro, et donc une naissance au CHUV, impossible, ce qui est en accord avec les guidelines.
Cette étude a servi à apprécier la régionalisation dans cette partie de la Suisse et à quantifier et qualifier l'activité de transport dans ce réseau. Elle a permis d'identifier les besoins en compétence et en équipement, notamment pour faire face aux difficultés respiratoires des patients. Elle souligne l'importance du transport et dévoile certains manques, ce qui a permis d'avancer des propositions d'amélioration, par exemple de mieux documenter les gestes effectués pendant une mission ou d'étendre la collaboration de façon à adapter les horaires de retransfert et ainsi améliorer la disponibilité de l'équipe de transport pour les urgences. De plus, l'étude a permis de faire un contrôle de qualité et de poser un barème pour de futures investigations. En conclusion, ce travail contribue aux connaissances actuelles et encourage à poursuivre l'engagement vers un transport plus efficace, sûr et performant auprès d'une population de patients très fragiles à l'aube de leur vie.
Create date
15/08/2017 9:23
Last modification date
03/03/2018 18:51
Usage data