Microscopie sur tissus frais dans la chirurgie de Mohs du carcinome cutané

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 4356 Mme Matray.pdf (778.10 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Secondary document(s)
Download: Mémoire no 4356 Annexes Mme Matray.pdf (22488.50 [Ko])
State: Public
Version: author
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_74CD441F24B1
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Microscopie sur tissus frais dans la chirurgie de Mohs du carcinome cutané
Author(s)
MATRAY V.
Director(s)
GAIDE O.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
french
Number of pages
27
Abstract
Contexte
Le carcinome basocellulaire (CBC) est un cancer très fréquent (~40% de tous les cancers
humains) se développant à partir des kératinocytes de la couche basale de l’épiderme.
Atteignant surtout les zones photo-exposées, il se présente sous la forme d’une lésion
indolore de progression lente mais inexorable, détruisant tous les tissus environnants. Le
traitement du CBC repose sur son excision complète. Sur le visage, préserver l’aspect et la
fonction des structures adjacentes peut rapidement devenir un challenge. La chirurgie de
Mohs est une technique opératoire permettant d’analyser 100% de la bordure d’excision et
donc de limiter les marges chirurgicales à leur minimum. Malheureusement, la préparation
extemporanée des échantillons n’est pas à la portée de tous les chirurgiens. Une nouvelle
technologie, la microscopie confocale, pourrait changer ceci.
Objectifs
L'objectif de ce travail était de comparer trois techniques de microscopie pouvant être réalisées dans le contexte d’excision de CBC: 1) histologie en coupes froides, 2) microscopie confocale sur tissus frais et 3) histologie en coupes paraffines des échantillons examinés en microscopie confocale. Le but était de permettre d’établir la performance histologique globale de la microscopie confocale en la comparant aux coupes froides ainsi qu’au standard d’or que représente la coupe paraffine.
Méthode
Nous avons récolté 16 échantillons de cancers basocellulaires, prélevés sur une partie de l’excision qui n’était pas nécessaire à son analyse (chirurgie de Mohs). Ces échantillons anonymisés ont été séparés en deux parties. Une partie a été colorée par Proflavine ou Acridine-orange puis imagée par microscopie confocale sur un histoscan fourni par SamanTree, avant d’être préparée pour des coupes paraffines. Ensuite, les images ont été présentées en aveugle à un panel de chirurgiens pratiquant la Mohs, qui a évalué la qualité des coupes.
Résultats
Au total, nous avons collectés 16 cas, 14 CBC, un carcinome spinocellulaire (CSC) et un hémangiome artério-veineux. L’analyse des images réalisées avec l’histoscan ont permis d’établir le diagnostic de la lésion, y compris du sous-type de CBC dans tous les cas, que la coloration utilisée soit la proflavine ou l’Acridine Orange. La qualité de ces même échantillons, inclut en paraffine après passage à l’histoscan, étaient de qualité parfaite en hématoxyline-éosine.
Conclusion
Les images prises par l’HistologTM Scanner sont de qualité suffisante pour permettre le
diagnostic de CBC, et n’empêchent en rien une analyse subséquente par coupe paraffine.
Après une phase d’apprentissage, elle est plus rapide qu’une analyse en coupe froide, et
permet au chirurgien de travailler de manière autonome. Il s’agit donc d’une technique ayant
le potentiel de rendre plus accessible la chirurgie de Mohs.
Keywords
basocellulaire, Mohs, microscopie, scanner
Create date
06/09/2018 10:09
Last modification date
08/09/2020 6:09
Usage data