Évolution des apnées obstructives du sommeil et des activations autonomiques nocturnes sur un suivi de 6 ans avec et sans CPAP

Details

Ressource 1 Under indefinite embargo.
UNIL restricted access
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_72FDD77553F8
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Évolution des apnées obstructives du sommeil et des activations autonomiques nocturnes sur un suivi de 6 ans avec et sans CPAP
Author(s)
RE D.
Director(s)
HEINZER R.
Codirector(s)
BERGER M.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2021
Language
french
Number of pages
28
Abstract
Introduction : En tenant compte de l’hétérogénéité du SAOS, tant au niveau des facteurs de risque, des symptômes, des comorbidités que des réponses au traitement des patients, ainsi que de la fragilité de l’IAH comme indicateur diagnostic et pronostic, la découverte de nouveaux biomarqueurs plus spécifiques permettrait de refléter la réelle gravité du syndrome, d’identifier les patients les plus susceptibles de développer des comorbidités cardio-métaboliques et ainsi sélectionner les patients les plus à même de bénéficier d’un traitement. Dans ce contexte, en considérant l’étroite implication du SNA dans le SAOS et le développement de ses maladies associées, les PWA-drops, mesurant indirectement l’activité autonomique nocturne, semblent être un biomarqueur potentiel pour l’évaluation diagnostique et pronostique des patients souffrant d’un SAOS. Néanmoins, à notre connaissance, la contribution des micro-éveils autonomiques sur la santé cardio-métabolique et leur évolution au cours du temps chez ces patients ne sont pas connues.
Objectifs : Décrire dans un premier temps l’évolution naturelle et sous traitement CPAP des paramètres polysomnographiques chez les sujets souffrant de SAOS, puis dans un deuxième temps investiguer l’évolution des activations autonomiques nocturnes, représentées par les PWA-drops, avec et sans CPAP, sur un suivi de 6 ans.
Méthodologie : 132 sujets atteints d’un SAOS léger à sévère (51 sans traitement et 81 avec thérapie CPAP) ont été recrutés parmi l’échantillon de suivi de l’étude Hypnolaus pour réévaluer leur sommeil par polysomnographie nocturne à domicile. Les paramètres du sommeil, respiratoires ainsi que les PWA-drops ont directement été dérivés des données de la PSG et ont été analysés pour le groupe CPAP et non CPAP (NCPAP).
Résultats : Le groupe NCPAP comprend 51 sujets d’une moyenne d’âge initiale de 62 ± 11,4 ans, avec 58,8 % d’hommes. Le groupe CPAP est lui constitué de 81 sujets comprenant 64,2% d’hommes et une moyenne d’âge initiale de 62,4 ± 10,1 ans. Paramètres du sommeil : Dans le groupe NCPAP, le nombre de réveils, l’index de micro-éveils ainsi que la proportion de N2 ont augmenté alors que la proportion de N1, N3 et REM ont diminué au cours des 6 ans. Concernant le groupe CPAP, l’efficacité du sommeil, l’index de micro-éveils et la proportion de N2 ont diminué tandis que seule la proportion de N1 a augmenté. Les autres paramètres du sommeil sont restés stables durant le suivi. Paramètres respiratoires : l’IAH, le T90 et l’IDO ont augmenté et la SpO2 moyenne a diminué chez les patients non-traités contrairement aux sujets traités par CPAP chez qui ces paramètres ont respectivement diminué et augmenté après 6 ans. PWA-drops : les paramètres de PWA-drops avec et sans évènements respiratoires du groupe NCPAP sont restés stables au cours du temps. Dans le groupe CPAP, les valeurs des PWA- drops avec évènements respiratoires ont diminué pour l’index, l’ASC totale normalisée ainsi que le rapport index/durée moyenne. A l’inverse, les paramètres des PWA-drops sans évènements respiratoires ont augmenté pour l’index, l’ASC totale normalisée ainsi que pour le rapport index/durée moyenne. La durée moyenne des PWA-drops et l’ASC moyenne sont eux restés stables avec les années.
Conclusion : En tenant compte de l’évolution des paramètres polysomographiques évalués sur un suivi de 6 ans, la sévérité des apnées du sommeil tend à s’altérer chez les patients non traités et à s’améliorer chez les patients traités par CPAP.
Keywords
syndrome des apnées obstructives du sommeil, activations autonomiques nocturnes, paramètres polysomnographiques, évolution naturelle, évolution sous CPAP
Create date
07/09/2022 13:50
Last modification date
27/09/2023 5:59
Usage data