« On ne fait pas de politique ! » : les pratiques de dépolitisation au PNUD et au PNUE

Details

Ressource 1Request a copy Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: Final published version
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_706C76881C76
Type
Article: article from journal or magazin.
Collection
Publications
Institution
Title
« On ne fait pas de politique ! » : les pratiques de dépolitisation au PNUD et au PNUE
Journal
Critique internationale
Author(s)
Maertens Lucile, Parizet Raphaëlle
ISSN
1290-7839 (Print)
1777-554X (Online)
ISSN-L
1290-7839
Publication state
Published
Issued date
2017
Peer-reviewed
Oui
Volume
76
Number
3
Pages
41-60
Language
french
Abstract
« On ne fait pas de politique ! » Cette revendication commune aux organisations internationales (OI) est au cœur du questionnement développé ici. L’analyse comparée entre le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) permet, dans un premier temps, de s’interroger sur la dépolitisation, entendue ici comme une entreprise politique de technicisation produite par les OI, qui s’incarne dans des assemblages de pratiques volontairement présentées comme hors du politique : interprétation et problématisation techniques ; diffusion d’une vision apolitique du travail des OI ; intervention et assistance techniques qui positionnent les OI en experts « neutres » de leur champ. Elle conduit, dans un second temps, à mettre au jour les effets parfois inattendus de ces assemblages de pratiques hétérogènes : contournement des débats bureaucratiques et politiques ; neutralisation au profit du maintien d’un statu quo ; monopolisation d’un champ d’action, avec le soutien, au moins tacite, des États membres. Ce faisant, elle contribue à une meilleure compréhension de la perpétuelle tractation entre le politique et le technique au sein des OI.
Keywords
Dépolitisation, Organisations internationales, PNUD, PNUE, Politisation
Create date
11/01/2018 15:49
Last modification date
20/08/2019 15:29
Usage data