Evolution respiratoire des grands prématurés issus de grossesses simples et multiples

Details

Ressource 1Download: BIB_6D0BC35C4DAC.P001.pdf (534.87 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_6D0BC35C4DAC
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Evolution respiratoire des grands prématurés issus de grossesses simples et multiples
Author(s)
FOURRE N.
Director(s)
ROTH-KLEINER M.
Codirector(s)
ROCHAT I.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2015
Language
french
Number of pages
27
Abstract
La dysplasie broncho-pulmonaire (BPD) représente la complication pulmonaire principale des nouveau-nés prématurés. Il s'agit d'une pathologie chronique dont les causes sont multiples, mais souvent liées à la ventilation et l'oxygénothérapie dans les premiers jours de vie [1, 2, 3]. Elle peut toutefois apparaître chez des enfants présentant initialement relativement peu de difficultés respiratoires [4].
L'amélioration de la prise en charge des nouveau-nés prématurés au cours des dernières années a amené à une meilleure survie des grands prématurés de moins de 32 semaines d'âge gestationnel (very preterm (VP)) et de très petit poids de naissance de moins de 1.5 kg (very low birth weight (VLBW)) [2]. Malgré une mortalité à la baisse, l'incidence de la BPD est restée plus ou moins constante même si les complications graves chez les survivants sont à la baisse [5]. L'incidence de la BPD chez les nouveau-nés VP et VLBW est inversement proportionnelle à l'âge gestationnel et au poids de naissance ; elle était de 13% en Suisse en l'an 2000 [6].
Le nombre de grossesses gémellaires (GG) est en augmentation constante au vu de l'âge croissant des mères et le recours de plus en plus fréquent à la procréation médicalement assistée (PMA). Les GG représentent un facteur de risque important pour une naissance prématurée et un petit poids de naissance. La gémellarité peut alors également être considérée comme un facteur de risque pour la BPD et présente un intérêt tout à fait particulier dans l'étude de cette dernière. En effet, des jumeaux au sein d'une fratrie auront été exposés au même environnement et partageront un génome similaire, voire identique lors de grossesses monozygotiques. Il sera donc intéressant de voir si les enfants au sein d'une même fratrie auront un risque similaire ou non de développer une BPD.
Keywords
bronchopulmonary dysplasia, multiple births, very preterm, very low birth weight, assisted reproductive techniques
Create date
01/09/2016 10:13
Last modification date
20/08/2019 14:26
Usage data