Lights and Siren Transport and the Need for Hospital Intervention in Nontrauma Patients: A Prospective Study

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_674FD09E6A9F
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Lights and Siren Transport and the Need for Hospital Intervention in Nontrauma Patients: A Prospective Study
Author(s)
BERTHOLET Olivier
Director(s)
Dami Fabrice
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2020
Language
english
Abstract
Contexte :
L’utilisation des transports prioritaires (sirène et feu bleu) est matière à débat en raison du peu de temps épargné ainsi que du risque augmenté pour l’équipe soignante pré- hospitalière, les patients, ainsi que pour les passants. Les actes hospitaliers urgents sont par définition des procédures qui ne peuvent pas être correctement réalisées dans des conditions pré-hospitalières. Depuis 2013, les filières pré-hospitalières sont couramment utilisées lors d’infarctus avec sus-décalage du segment ST, de suspicion d’accident vasculaire cérébral et d’arrêt cardiaque. Les objectifs de cette étude étaient de déterminer si l’utilisation de transports prioritaires était corrélée avec la réalisation d’actes hospitaliers urgents dans les 15 premières minutes après l’arrivée du patient lors de situations non- traumatiques, de quantifier le sur-triage (transports prioritaires sans acte hospitalier urgent) et d’identifier les facteurs prédictifs des actes hospitaliers urgents.
Méthode :
Il s’agit d’une étude observationnelle prospective mono-centrique sur des patients en l’absence de trauma transportés en ambulance. Sur la base de l’étude de Ross et al. en 2016 réalisée avec des patients traumatisés, les actes hospitaliers urgents ont été définis par le groupe de travail. Des statistiques descriptives ont été utilisées pour déterminer si l’utilisation des transports prioritaires était associée à la réalisation d’actes hospitaliers urgents. Une analyse multivariée a permis de déterminer les facteurs prédictifs des actes hospitaliers urgents et de comparer les devenirs cliniques.
Résultats :
Sur les 324 patients inclus, 67 (20.7%) ont bénéficié de transports prioritaires, dont 40 (59.7%) ont bénéficié d’actes hospitaliers urgents (p < 0.001). Le taux de sur-triage était de 40.3%. Les actes hospitaliers urgents les plus souvent réalisés étaient les filières prioritaires (65.2% de tous les actes hospitaliers urgents). Le transport en urgence était un facteur prédictif de la réalisation d’actes hospitaliers urgents (p < 0.001), tout comme l’état clinque du patient et le fait que l’équipe soignante pré-hospitalière anticipe la réalisation d’un acte hospitalier urgent.
Conclusions :
La majorité des transports prioritaires ont bénéficié d’actes hospitaliers urgents avec un sur-triage de 40%. Afin de réduire le sur-triage (transports prioritaires sans acte hospitalier urgent), l’utilisation de transports prioritaires devrait être principalement privilégiée pour les filières pré-hospitalières et lorsque l’équipe soignante pré-hospitalière anticipe la réalisation d’un acte hospitalier en urgence.
Create date
17/07/2020 12:16
Last modification date
04/09/2020 6:26
Usage data