Iterative Reconstruction in Reduced-Dose CT: Which Type Ensures Diagnostic Image Quality in Young Oncology Patients ?

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_6579D766F3DB
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Iterative Reconstruction in Reduced-Dose CT: Which Type Ensures Diagnostic Image Quality in Young Oncology Patients ?
Author(s)
Pauchard Bastien
Director(s)
Schmidt Kobbe Sabine
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Address
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
english
Abstract
Raisonnement et objectifs: comparer deux algorithmes de reconstruction itérative (ASIR et MBIR) afin de diminuer la dose d'exposition d'un examen de CT (scanner) pour le suivi oncologique de jeunes patients.
Matériels et méthodes: Quarante-quatre jeunes patients oncologiques (êge moyen 30 ± 9 ans) ont été inclus. Après un CT initial à dose d'exposition standard (100% dose, CTDlvol moyen 9.1± 2.4 mGy, étendue 4.4-16.9 mGy), un CT de suivi a été acquis à 50% de dose (CTDlvol moyen 4.5 ± 1.2 mGy, étendue 2.2-8.4 mGy). Pour 29 patients, un CT additionnel à 20% de dose (CTDlvol moyen 1.9 ± 0.5 mGy, étendue 0.9-3.4 mGy) a été réalisé. Chaque
examen à dose réduite a été reconstruit avec les deux algorithmes, ASIR et MBIR. Quatre radiologues (deux juniors et deux seniors) ont lu chaque série d'images scanographi ques sans connaître la dose ni l'algorithme utilisé. Les critères de lecture analysés étaient les suivants : la qualité d'image objective et subjective (pour les structures à bas et haut contraste), le bruit et l'apparence pixellisée de l'image, la confiance diagnostique et la détection des lésions.
Résultats : A tout niveau de dose d'exposition évalué, le bruit de l'image objectif a été significativement inférieur avec MBIR qu'avec ASIR (P<0.001). La qualité d'image subjective pour les structures à bas contraste a été significativement supérieure avec MBIR qu'avec ASIR (P<0.001). Les images CT à dose réduite centrées sur l'abdomen de patients avec un index de masse corporelle (IMC) élevé ont été analysées avec une confiance diagnostique significativement plus élevée que les images de patients plus légers (P<0.001). Elles ont également été notées avec une meilleure qualité d'image subjective, quelque soit l'algorithme utilisé. Bien que les images avec MBIR apparaissent significativement plus pixellisées qu'avec ASI R, elles ont été lues avec une confiance diagnostique supérieure, notamment par les juniors (P<0.001).
Conclusion : Un examen CT à dose réduite réalisé pour le suivi oncologique d'un jeune patient devrait être reconstruit avec l'algorithme MBIR pour assurer une qualité diagnostique suffisante. Un index de masse corporelle élevé n'entrave pas la qualité d'un examen à dose réduite.
Create date
20/10/2017 14:42
Last modification date
20/08/2019 14:21
Usage data