Thrombocytose: facteur pronostique dans le cancer ovarien de type séreux de stade III et IV.

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_59CC4C1B0C3A
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Thrombocytose: facteur pronostique dans le cancer ovarien de type séreux de stade III et IV.
Author(s)
Digklia Antonia
Director(s)
Michelin Olivier
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Address
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Publication state
Accepted
Issued date
2016
Language
french
Abstract
Introduction
Le cancer ovarien est la 4eme cause de mortalité chez les femmes. Il demeure malheureusement trop souvent diagnostiqué à un stade avancé (70% des cas aux stades III ou IV) et le pronostic reste sombre malgré les progrès de la chimiothérapie et des thérapies ciblées. La thrombocytose (> 350 x 109 / L, N=150-350 * 109 / L) est un facteur pronostique défavorable dans de nombreux types de cancer. Nous avons étudié si la présence d'une thrombocytose au diagnostic chez les femmes atteintes d'un cancer ovarien de type séreux de stade III et IV était un possible facteur pronostique.
Méthodologie :
Nous avons réalisé une analyse rétrospective de 91 patientes diagnostiquées d'un cancer de l'ovaire de type séreux de stade III et IV traitées au CHUV entre 2002 et 2012. Nous avons comparé la survie globale et la survie sans progression chez des patientes avec des taux de plaquettes normaux à celle des patientes atteintes de thrombocytose.
Résultats :
Dans notre étude, l'âge moyen des patientes était de 66 ans. Sur les 91 patientes, 52 (57,1%) présentaient un taux de plaquettes normal (médiane : 273 x 109/ L) au moment du diagnostic et 39 patientes (42,9%) avaient une thrombocytose (médiane: 463 x 109/ L). Parmi les patientes avec une numération plaquettaire normale, 24 d'entre elles sont décédées avec une médiane de survie de 43 mois. Dans le groupe avec thrombocytose au diagnostic, 24 patientes sont décédées avec une médiane de survie de 23 mois. La différence de survie globale et de survie sans progression entre les deux groupes est statistiquement significative, respectivement de p= 0,02 et de p = 0,007.
Conclusion :
Dans cette analyse rétrospective de patientes atteintes de cancer ovarien de type séreux de stade III et IV, une thrombocytose au moment du diagnostic semble avoir une valeur pronostique sur la survie globale et la survie sans progression.

Create date
06/04/2017 11:44
Last modification date
20/08/2019 15:13
Usage data