Suivi épidémiologique des traitements agonistes opioïdes dans le canton de Vaud : Profil des patients sous co-médication aux benzodiazépines

Details

Ressource 1Download: rds-essentiels-14_fr.pdf (249.99 [Ko])
State: Public
Version: Final published version
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_58B966E6544E
Type
Report: a report published by a school or other institution, usually numbered within a series.
Collection
Publications
Institution
Title
Suivi épidémiologique des traitements agonistes opioïdes dans le canton de Vaud : Profil des patients sous co-médication aux benzodiazépines
Author(s)
Stadelmann Sophie, Amiguet Michael, Samitca Sanda
Institution details
Unisanté – Centre universitaire de médecine générale et santé publique, Département Épidémiologie et systèmes de santé – DESS Secteur Évaluation et expertise en santé publique (CEESAN)
Issued date
26/06/2020
Number
14
Genre
[Raisons de santé : les essentiels ; 14]
Language
french
Number of pages
4
Abstract
Les traitements agonistes opioïdes (TAO) ont pour but de remplacer la consommation d’héroïne de rue par un médicament agoniste opioïde. Ce médicament permet le blocage de l’effet euphorisant en cas de prises d’opioïdes additionnels (p. ex. l’héroïne de rue) et de l’effet d’adaptation de l’organisme qui oblige à augmenter les doses consommées (phénomène d’accoutumance). Ces effets diminuent considérablement les risques d’intoxication létale en cas de prise d’opioïdes non prescrits et contribuent au traitement du syndrome de dépendance.
Dans le canton de Vaud, différentes données sont récoltées au sujet de ces traitements et des patients concernés dans le cadre du processus d’attribution des autorisations de traitement (pour plus de détails voir Stadelmann et al.). Ces données permettent de documenter la situation socio-professionnelle et épidémiologique de la patientèle ainsi que les modalités de remise du traitement, afin d’obtenir des informations utiles au pilotage des politiques de santé publique dans ce domaine.
Au total, ce sont près de 1'800 patients qui sont sous TAO dans le canton de Vaud à un moment ou un autre au cours d’une année. Les dernières analyses du suivi annuel des patients sous TAO ont montré que la moitié de ces derniers sont sous co-médication de benzodiazépines (BZD) à pouvoir addictogène fort ou modéré et que cette proportion ne faiblit pas (54.5% en 2018)1. Ce taux est similaire à celui observé au niveau international2. Selon les indications de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), la prescription de BZD dans le cadre d’un TAO, en général contre-indiquée chez les personnes dépendantes, ne devrait se faire que sur le court terme pour le traitement d’un trouble anxieux, d’un trouble du sommeil, etc.3, 4. En particulier, la prescription de BZD de courte demi-vie devrait être évitée en raison du potentiel addictogène encore plus important de ces molécules. Ce feuillet propose donc d’explorer dans quel cadre sont prescrites les BZD et quelles sont les caractéristiques des patients sous TAO qui ont une co-médication aux BZD.
Create date
26/06/2020 9:36
Last modification date
27/06/2020 7:08
Usage data