Une machine IRM dédiée aux urgences du CHUV: description de l'activité pendant les 8 premiers mois

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_51D00CF4688F
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Une machine IRM dédiée aux urgences du CHUV: description de l'activité pendant les 8 premiers mois
Author(s)
GUERMAH BENAMOUMA L.
Director(s)
SCHMIDT KOBBE S.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2019
Language
french
Number of pages
26
Abstract
Objectifs :
Décrire l’activité de l’IRM des urgences (BH-05) pendant les premiers 8 mois de son utilisation à partir le 1 janvier 2018 en étudiant les principaux indicateurs de performance de ce dispositif médical diagnostique: à savoir le nombre d’examens réalisés et le taux d’occupation, connaitre les principales indications et les résultats des examens IRM, le calcul des délais entre l’admission et la réalisation de l’IRM pour savoir la disponibilité́ est qui souvent utilisée comme indicateur de l’accessibilité́, connaitre les délais d’hospitalisation suite à une IRM, évaluer l’activité de l’IRM après la mise en place de la filière AVC le mois de mai et discuter les avantages et les inconvénients de cette machine afin d’évaluer le rôle et l’apport de l’IRM dans la prise en charge des patient dans le contexte des urgences.
Matériel et méthodes
Le centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) est le premier hôpital de Suisse à s’être équipé d’une machine IRM aux urgences (Magnetom Vida 3T), une IRM de dernière génération.
Notre travail a porté sur l'analyse rétrospective de tous les patients admis au CHUV du 1er janvier au 31 août 2018 et qui avaient bénéficié de cette modalité d’imagerie dans le cadre de l’urgence. En tout, 1009 examens IRM ont été inclus. Les radiologues ont élaboré des indications par spécialité, bien défies, des contre-indications à l’usage de la machine et ont adapté des protocoles IRM courts et adaptés à l’état du patient. Nous avons collecté rétrospectivement les données à partir du système d’archivage informatisé des dossiers médicaux des patients (SOARIAN ou Archimède), les analyses statistiques ont été́ réalisées par un statisticien du CHUV sur la base des données que nous avons rassemblées.
Résultats
Notre étude a montré l’apport de l’IRM aux urgences dans la prise en charge des patients en répondant à la question du clinicien dans les meilleurs délais. Pendant cette période, l’IRM de la région cérébrale est l’examen le plus fréquent. Les indications principales à l’IRM étaient la pathologie vasculaire, surtout les suspicions d’AVC, suivie des IRM du rachis (n=122) et des IRM abdominales (n=30) et des IRM ostéoarticulaires (n=12).
Sur 1009 IRM totale, on a enregistré 404 (40%) IRM qui montrent un résultat =1, positif, confirmant la suspicion clinique, cohérente avec la question posée dans l’indication pour une pathologie à prise en charge urgente, comme un AVC. Presque la moitié des IRM, à savoir 495 (49%), sont revenues normales, sans pathologie décelable (résultat = 0) excluant ainsi le diagnostic de présomption.
50% d’examens IRM ont été réalisés en moins de 4 heures et 50% après 4h depuis l’admission.
Keywords
IRM, performance, urgences, diagnostic, indications
Create date
07/09/2020 10:22
Last modification date
14/10/2020 5:26
Usage data