Hétérogénéité phénotypique des glomérulonéphrites génotypées

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 3477 M. Guertler.pdf (1853.75 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_51C6DCC1890A
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Title
Hétérogénéité phénotypique des glomérulonéphrites génotypées
Author(s)
GUERTLER N.
Director(s)
CHEHADE H.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2016
Language
french
Number of pages
34
Abstract
I":"Résumé"
I.1":"Introduction"et"but"du"travail"
Le syndrome d’Alport (SA) est une maladie familiale génétique caractérisée par une néphropathie
chronique progressive, une surdité neurosensorielle variable, ainsi que différentes atteintes
ophtalmologiques. Il est du à une mutation sur les gènes COL4A3, COL4A4 ou COL4A5 du collagène
IV, une protéine structurelle des membranes basales. Ces dernières années, nous objectivons une
augmentation significative de l’identification des gènes mutés responsables de ces types de
glomérulonéphrites familiales. Les différents modes de transmission : autosomal dominant, autosomal
récessif et lié au chromosome X sont connus dans tous les groupes de glomérulonéphrites avec une
expression clinique définie. Il existe toutefois de cas de glomérulonéphrites familiales où le génotype
est connu, mais dont le tableau clinique ou l’évolution de la maladie est atypique ou incomplète. Il est
donc important de pouvoir identifier ces cas de glomérulonéphrites pour une meilleure prise en charge
de la maladie.
I.2":"Méthodologie"
Dans ce travail, nous avons inclus 21 patients appartenant à 11 familles différentes, suivis au CHUV
pour une glomérulonéphrite héréditaire de présentation ou d’évolution atypique et chez qui une
mutation sur les gènes COL4A3, COL4A4 ou COL4A5 a été identifiée. Les données cliniques,
biologiques et pathologiques des sujets inclus dans l’étude ont été recueillies dans les dossiers
médicaux des patients. Nous avons ensuite comparé le phénotype de nos patients à celui
habituellement rencontré dans chaque type de transmission, en fonction de la mutation mise en
évidence. Pour ce faire, nous avons ensuite analysé séparément les porteurs hémizygotes d’une
mutation sur COL4A5, les porteurs hétérozygotes d’une mutation sur COL4A5 et les porteurs d’une
mutation sur COL4A3 ou COL4A4.
I.3":"Résultats"
Dans cette étude, sept hommes et sept femmes présentaient une mutation sur COL4A5, et sept patients
présentaient une mutation sur COL4A3 ou COL4A4. Parmi les hommes hémizygotes pour une
mutation sur COL4A5, tous présentaient une hématurie microscopique, 1/7 une hématurie
macroscopique, 3/7 une protéinurie, 3/7 une micro-albuminurie et 2/7 une IRT, survenue aux âges de
51 et 62 ans. Au niveau extrarénal, 2/7 avaient une hypoacousie neurosensorielle bilatérale. En ce qui
concerne les femmes avec mutation hétérozygote sur COL4A5 (et COL4A6), toutes présentaient une
hématurie microscopique, 3/7 une protéinurie, 3/7 une micro-albuminurie et 1/7 une IRT, survenue à
l’âge de 37 ans. Au niveau extrarénal, une hypoacousie, ainsi que des dépôts maculaires ont été mis en
évidence chez une patiente (1/7). Les individus avec mutation sur COL4A3 ou COL4A4 présentaient
également tous une hématurie microscopique et 2/7 ont présenté une hématurie macroscopique. Une
IRT est survenue chez 4/7 patients, à un âge moyen de 33.5 ans. Les trois patients restants présentaient
tous une protéinurie. Au niveau extrarénal, 1/7 présentait une hypoacousie.
I.4":"Conclusions"
Une grande hétérogénéité phénotypique est retrouvée en cas de mutation sur les gènes codant pour les
chaînes de collagène IV, avec toutefois un dénominateur commun : l’hématurie microscopique. Cette
étude a mis en évidence deux mutations faux-sens de COL4A5 induisant un tableau clinique léger à
l’état hémizygote, avec hématurie microscopique et micro-albuminurie non progressive, ce qui diffère
du phénotype sévère rencontré habituellement dans ce type de mutation. Trois mutations
hétérozygotes des gènes COL4A3 ou COL4A4 avec un phénotype plus sévère que celui attendu ont
également été mises en évidence
Keywords
Alport, MMF, collagène IV, glomérulonéphrite, IRT
Create date
06/09/2017 9:48
Last modification date
20/08/2019 14:07
Usage data