Imagerie de la pneumonie nécrosante chez l’enfant et l’adolescent

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 3333 M. Carrard.pdf (3583.60 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_4F396E567916
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Imagerie de la pneumonie nécrosante chez l’enfant et l’adolescent
Author(s)
CARRARD J.
Director(s)
GUDINCHET F.
Codirector(s)
ALAMO L.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2016
Language
french
Number of pages
21
Abstract
Introduction
La pneumonie nécrosante (PN) est une complication rare de la pneumonie chez l’enfant. Elle se caractérise par l’apparition de zones nécrotiques au sein du parenchyme pulmonaire infecté.
But
Décrire l’aspect en imagerie de cette pathologie et établir le rôle respectif de la tomodensitométrie (CT), de l’échographie (US) et de la radiologie conventionnelle (CRX). Patients et méthodes
L’analyse rétrospective d’images radiologiques ainsi que de données cliniques a été effectuée dans une cohorte de 39 patients (21 garçons et 18 filles, âge médian 35 mois) hospitalisés au CHUV entre le 01.01.2004 et le 30.06.2015. Les données cliniques telles que le type de germes, la présence de fièvre, la supplémentation en oxygène ou encore la pose de drains ont été relevées. Concernant l’imagerie, la sémiologie de la PN a été décrite et une comparaison entre les images CT et US a été effectuée afin de définir des grades de concordance entre ces deux modalités.
Résultats
Chaque patient a bénéficié en moyenne de 15 CRX, 2 CT et 1,3 US. Au CT injecté, des condensations hétérogènes étaient visibles chez 38 patients (97,5%), des épanchements pleuraux chez 34 patients (87%) et des cavités aériques chez 32 patients (82%). Une bonne concordance entre CT et US a été retrouvée dans 75% des cas, un grade intermédiaire dans 20% et une mauvaise corrélation dans 1 cas seulement (5%). Celui-ci était dû au délai entre les deux examens. La visualisation de septas au sein des épanchements pleuraux a été jugée nettement meilleure à l’US par rapport au CT.
Conclusion
La CRX ne montre pas de signe spécifique précoce de la PN.
Le CT injecté permet un diagnostic précoce de la nécrose car il démontre un rehaussement hétérogène du parenchyme pulmonaire.
Le CT est utile dans la prise en charge initiale car il permet l’évaluation de l’extension de l’infection pulmonaire et de la nécrose.
L’US est, quant à lui, utile dans l’évaluation des épanchements pleuraux et dans le suivi du parenchyme pulmonaire.
Le CT et l’US sont complémentaires dans la prise en charge de la PN.
L’utilisation du CT devrait donc se limiter uniquement à l’évaluation initiale de la maladie alors que le suivi pourrait être réalisé par US et CRX.
Keywords
imagerie, pneumonie nécrosante, enfant, adolescent
Create date
05/09/2017 15:07
Last modification date
20/08/2019 14:04
Usage data