Résolvera-t-on l'énigme de la formation du futur ? : réanalyse et origine possible des variantes non-normées de la morphologie du futur

Details

Ressource 1Download: BIB_4DAABCDB5773.P001.pdf (763.31 [Ko])
State: Public
Version: author
Serval ID
serval:BIB_4DAABCDB5773
Type
Article: article from journal or magazin.
Collection
Publications
Title
Résolvera-t-on l'énigme de la formation du futur ? : réanalyse et origine possible des variantes non-normées de la morphologie du futur
Journal
Verbum
Author(s)
Surcouf Christian
Publication state
Published
Issued date
2014
Peer-reviewed
Oui
Volume
36
Number
1
Pages
35-54
Language
french
Notes
Titre du volume : Réanalyses, indétermination catégorielle et flou sémantique
Abstract
La plupart des linguistes s'accordent sur l'origine de la formation du FUTUR : INFINITIF + avoir au PRÉSENT, soit cantare habeo. Si cette formation historique subsiste à priori dans certains FUTURS (/pʁãdʁ.a/, /uvʁiʁ.a/, etc.), un locuteur entendant pour la première fois /ilzip/ (il zippe) ajouterait /ʁa/ à ce Présent pour construire le FUTUR /ilzip.ʁa/. Existent par ailleurs des FUTURS à formation ambigüe : /finiʁ.a/-/fini.ʁa/, /liʁ.a/-/li.ʁa/, etc. En somme, la construction du FUTUR s'avère complexe. Dans cet article, on portera un regard critique sur les deux grands types de description du FUTUR de la littérature linguistique, en replaçant le sujet parlant au centre de la réflexion (cf. SAUSSURE (DE) 1916/1994, 251-252) et en préconisant des analyses « naïves ». L'examen exhaustif des 6500 verbes de la version numérique du Petit Robert (2013) nous permettra de répertorier les quatorze types de constructions contemporaines du FUTUR, parmi lesquelles figurent les formations ambigües susceptibles d'être réanalysées, et de mener, par analogie, à des variantes non-normées telles que /ekʁivʁa/, /kɔnɛsʁa/, /ʁezɔlvʁa/, etc.
Keywords
Formation futur simple, diachronie, synchronie, variantes, présent, infinitif
Create date
23/08/2014 16:55
Last modification date
20/08/2019 15:02
Usage data