Gymnastes médicales, masseurs, physiothérapeutes. Généalogie d'une profession (Suisse romande 20e siècle)

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_48C26AE74A44
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Gymnastes médicales, masseurs, physiothérapeutes. Généalogie d'une profession (Suisse romande 20e siècle)
Author(s)
Hasler Véronique
Director(s)
Barras Vincent
Institution details
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Address
Faculté des sciences sociales et politiques (SSP)
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Publication state
Accepted
Issued date
2018
Language
french
Abstract
La physiothérapie est aujourd'hui la troisième profession de la santé en termes d'effectif après les soins infirmiers et la médecine. Or, son inscription dans le champ médical, son rôle thérapeutique ou l'uniformité du groupe social qui la mobilise n'ont pas toujours été une évidence.
Partie de cette observation et de la volonté de contribuer à un pan encore modeste de la recherche historique, cette thèse retrace l'histoire de la physiothérapie au 20e siècle. Elle se focalise à la fois sur le groupe professionnel, l'activité économique et le phénomène culturel, tels qu'ils se déploient au cours de cette période en Suisse romande. Une place prépondérante est accordée à la question de la diversité, au sens défini par la sociologie des professions.
Le prologue rend compte des conceptions de l'activité et de ses transformations au travers des réglementations juridiques de l'entre-deux-guerres jusqu'au milieu des années 1960. La multiplication de ces définitions légales, en raison de la souveraineté des cantons en la matière, entraîne ou révèle des développements singuliers, fruits de volontés politiques ou de logiques professionnelles parfois divergentes. La partie principale de la thèse est consacrée aux femmes et aux hommes qui exercent la physiothérapie, ou plutôt certaines des modalités thérapeutiques qui finiront par la constituer, ceci pour une période qui court de 1890 jusqu'aux années 1960. Ce panorama met par ailleurs en évidence le croisement des cultures corporelles dont ils ou elles se réclament. L'épilogue s'intéresse à la physiothérapie à partir du moment où elle endosse une identité plus « établie » dans toute la Suisse. Elle relate les tentatives d'harmonisation de la profession à partir de la fin des années 1960, sous-tendues par l'entrée plus massive du physiothérapeute à l'hôpital, l'augmentation exponentielle de son effectif et l'adaptation de sa formation professionnelle.
--
Physiotherapy is now the third largest health profession in démographie terms after nursing and medicine. However, its inclusion in the médical field, its therapeutic rôle, or the uniformity of the related social group have not always been obvious.
Based on this observation and the desire to contribute to a still modest body of historical research, this thesis présents the history of physiotherapy in the 20th century. It focuses on the professional group, the economic activity and the cultural phenomenon, as they are deployed during this period in Western Switzerland. It gives prominence to the question of diversity, as defined by the sociology of professions.
The prologue informs the reader about the conceptions of this activity and how it is transformed through légal régulations since they came into force (from the interwar period) until the mid-1960s. In fact, there are multiple statutory définitions, because of the sovereignty of the cantons in this matter. This entails or reveals singular developments, the results of sometimes diverging political or professional thinking. The central part of the thesis is devoted to the women and men who practice physiotherapy, or rather some of the therapeutic modalities that finally constitute it, over a period that runs from 1890 until the 1960s. This panorama also highlights the hybridisation of the body cultures they claim. The epilogue examines physiotherapy from the moment it assumes a more "established" identity in Switzerland. It relates the attempts to harmonise the profession from the late 1960s onwards, underpinned by physiotherapists' more massive entry into hospitals, the exponential increase in the workforce and the adaptation of their professional éducation.

Create date
24/08/2018 11:18
Last modification date
20/08/2019 13:55
Usage data