Impact de la stratégie anesthésique sur l'évolution des patientes au bénéfice d’une reconstruction mammaire par lambeau de type DIEP

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_41F6007D6FF5
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Impact de la stratégie anesthésique sur l'évolution des patientes au bénéfice d’une reconstruction mammaire par lambeau de type DIEP
Author(s)
FAVRE E.
Director(s)
ALBRECHT E.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2019
Language
french
Number of pages
19
Abstract
Introduction : La reconstruction mammaire des patientes par lambeau de type DIEP ou « Deep
Inferior Epigastric Perforator » consiste en un prélèvement d’un lambeau libre abdominal à l’aide des
vaisseaux épigastriques, afin de reconstruire le sein. Le maintien de l’anesthésie est assuré par du
propofol ou un halogéné (sévoflurane ou desflurane) qui a potentiellement un effet protecteur sur les
cellules endothéliales. A ce jour, le choix de la stratégie anesthésique dépend principalement des
préférences de l’anesthésiste. L’objectif principal de ce travail rétrospectif est de déterminer si le choix
du médicament pour maintenir l’anesthésie (propofol versus halogéné) est un facteur de risque d’une
reprise chirurgicale.
Méthode : Après accord de la commission d’éthique relative à la recherche sur l’être humain, nous
avons rétrospectivement analysé l’ensemble des dossiers des patientes au bénéfice d’une
reconstruction mammaire par lambeau de type DIEP entre 2009 et 2017. Le critère de jugement
principal était le nombre de reprises, en fonction du maintien de l’anesthésie par halogéné ou par
propofol. Nous avons également procédé à une analyse univariée et multivariée, en raison du faible
taux d’événements, pour déterminer les éventuels facteurs de risque de reprise. Toutes ces données
ont été extraites via les programmes Digistat, Soarian et Archimède. L’analyse statistique a été réalisée
à l’aide du logiciel STATA (version 14.1, StataCorp, College Station, TX, USA).
Résultats : Les dossiers de 232 patientes ont été analysés. Seules 23 patientes ont eu un maintien de
l’anesthésie par du propofol (10%). Parmi les 41 (18%) patientes qui ont eu une reprise chirurgicale,
40 étaient maintenues par un halogéné et une seule par du propofol, sans différence significative entre
les groupes (p=0.09). Une analyse multivariée n’a pas permis de mettre en évidence des facteurs de
risque, notamment l’administration de vasopresseurs durant l’intervention, pour une reprise
chirurgicale.
Conclusion : Le choix du médicament pour maintenir l’anesthésie n’impacte par le taux de reprise
après reconstruction mammaire par lambeau de type DIEP. Néanmoins, ces résultats doivent être
interprétés avec prudence en raison du faible nombre d’événements et de notre collectif réduit.
Keywords
Microvascular surgery, free flaps, tissue transfer, deep neuromuscular block
Create date
07/09/2020 9:41
Last modification date
01/10/2020 6:26
Usage data