La médiation par les pairs à l'école : un dispositif de formation pour quels apprentissages ?

Details

Ressource 1 Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_3CEBE338F8C3
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
La médiation par les pairs à l'école : un dispositif de formation pour quels apprentissages ?
Author(s)
Grand Julien
Director(s)
Grossen Michele
Institution details
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Publication state
Accepted
Issued date
2019
Language
french
Abstract
Ces dernières années, des écoles ont institué des projets de médiation scolaire par les pairs (MSP) pour juguler l’accroissement de la violence et améliorer le climat scolaire. Ce travail étudie un programme de MSP mené avant la réforme HARMOS dans une école romande. Ce programme vise à sensibiliser tous les élèves de 7ème année à la médiation et à former des médiateurs. Plus globalement, l’objectif est de créer une « culture de la médiation » dans l’établissement. Cette étude s’inscrit dans une perspective socio-culturelle et cherche à répondre à la question : comment ce programme fonctionne-t-il dans les faits ? Des méthodes mixtes sont employées pour étudier les représentations de la MSP ainsi que le processus de secondarisation dans des situations d’enseignement/apprentissage de la médiation.
Deux conceptions de la médiation émergent : la médiation comme culture et la médiation comme procédure d’intervention. Si un objectif est de créer une « culture de la médiation », l’enseignement est centré sur l’apprentissage de procédures d’intervention, aspect qui ressort également de la pratique des médiateurs. La question des normes et valeurs à construire en commun n’apparaît plus que marginalement. En matière d’enseignement/apprentissage, si la formation fait vivre aux élèves des expériences dans des tâches ou des jeux de rôle, le travail de secondarisation de cette expérience n’est que peu ou pas abordé dans les documents didactiques et rarement effectué in situ par les enseignants.
En conclusion, cette recherche montre qu’un projet comme la MSP est traversé par des implicites et des allant-de-soi : la tension entre une médiation comme procédure et une médiation comme culture en est un exemple. Ces implicites peuvent engendrer des écueils, comme la difficulté à créer un espace dialogique qui favorise la secondarisation de l’expérience ou de la médiation, la collaboration et la construction de valeurs et normes communes.
--
In recent years, several schools have created programmes of Peer Mediation at School (PMS) to face the increase of violence and improve the school climate. This work focuses on a PMS program conducted before the HARMOS reform in a French- speaking school in Switzerland. The aim of this programme is to sensitize all 7th grade students to peer-mediation and to train mediators. More generally, the goal is to create a “culture of mediation” in the institution. Drawing on a socio-cultural perspective, this study seeks to answer the question: how does this program work in practice? Mixed methods are used to study representations of PMS as well as the process of secondarisation in teaching/learning situations of mediation.
Two conceptions of mediation emerge: mediation as culture and mediation as an intervention procedure. While the goal is to create a "culture of mediation", the actual practices show that priority is given to the teaching of intervention procedures, an aspect that also appears in the practice of trained peer mediators. An issue such as mutual construction of norms and values appears only marginally. As a teaching/learning subject matter, peer mediation as it is trained in sensitization lessons enable students to get some experiences in structured tasks or role plays. However, the secondarisation process stemming from this experience is little or not addressed in pedagogical documents and rarely worked in the teachers’ actual practices.
In conclusion, this research shows that a project like the PMS is underpinned by a number of implicit conceptions: the tension between a mediation as a procedure and a mediation as culture shows it. Consequently, these implicit conceptions may represent obstacles, such as the difficulty of creating a dialogical space that favours the secondarisation of experience or collaboration and the construction of shared values and norms.
Create date
10/12/2019 10:50
Last modification date
16/12/2019 11:56
Usage data