La douleur peropératoire lors des injections intravitréennes

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 3461 Mme Nguyen.pdf (1637.46 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_39E4E6511C66
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
La douleur peropératoire lors des injections intravitréennes
Author(s)
NGUYEN N.
Director(s)
MANTEL I.
Codirector(s)
AMBRESIN A.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2016
Language
french
Number of pages
26
Abstract
Résumé
Objectifs
Le but de cette étude est d’évaluer l’incidence et l’intensité de la douleur peropératoire lors des injections intravitréennes, ainsi que d’explorer les facteurs pouvant influencer cette douleur.
Méthodologie
228 yeux de 228 patients ayant bénéficié d’une injection intravitréenne d’un médicament anti-VEGF sous forme liquide (le ranibizumab, l’aflibercept, le bevacizumab) avec emploi d’une aiguille 30G et dont l’indication à l’injection était une pathologie rétinienne indolore (dégénérescence maculaire liée à l’âge, rétinopathie diabétique, oedème maculaire sur occlusion veineuse rétinienne, membrane néovasculaire sur myopie forte, ou autre) ont été inclus dans l’analyse de l’étude.
La base de l’évaluation était un questionnaire rempli par les participants avant et après l’injection ainsi que des données recueillies auprès du chirurgien et à partir des dossiers médicaux.
La douleur ressentie au moment de l’injection intravitréenne était évaluée par le participant immédiatement après injection, sur une échelle numérique de 0 à 10 (0 signifiant aucune douleur et 10 la pire douleur imaginable). Pour chaque patient, différentes informations ont été recueillies notamment l’âge, le sexe, les antécédents chirurgicaux oculaires du patient, les allergies, la présence d’une prise orale de médicaments avant injection ou d’utilisation régulière de gouttes oculaires, l’état psychologique de la personne avant injection, l’anamnèse de douleur lors des précédentes injections, le nombre d’injection total du même oeil, divers éléments concernant l’injection du jour et la présence d’une rougeur de l’oeil.
Résultats
La présence de douleur durant l’injection intravitréenne concerne plus de la moitié des participants mais est souvent de faible intensité. Les facteurs influençant significativement l’intensité de la douleur sont l’anxiété préopératoire et le degré de douleur ressenti lors des injections précédentes. Plus la personne était anxieuse avant l’injection, plus la douleur ressentie durant l’injection était élevée (p < 0.001). Plus la douleur moyenne lors des dernières injections était forte, plus la personne avait tendance à ressentir une douleur importante lors de l’injection du jour (p = 0.0002). Les autres facteurs étudiés n’ont pas montrée d’association significative avec la douleur.
Conclusion
Lorsqu’elle est présente, la douleur associée aux injections intravitréennes est, en général, de faible intensité. Le degré d’anxiété préopératoire et les expériences douloureuses lors des injections précédentes sont des facteurs pouvant influencer la douleur ressentie.
Keywords
douleur, peropératoire, injection intravitréenne, facteur de risque
Create date
06/09/2017 8:49
Last modification date
20/08/2019 13:29
Usage data