Photoplethysmography-Based Blood Pressure Monitoring Could Improve Patient Outcome during Anesthesia Induction.

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_33FB60CC0EE6
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Photoplethysmography-Based Blood Pressure Monitoring Could Improve Patient Outcome during Anesthesia Induction.
Author(s)
Degiorgis Yan
Director(s)
Schoettker Patrick
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2023
Language
english
Abstract
Durant une anesthésie, la pression artérielle des patients est systématiquement surveillée à l'aide d'un brassard à pression. En raison de la nature non continue de cette surveillance, il est probable d'occulter des variations rapides et soudaines de la pression artérielle qui pourraient survenir entre deux cycles de mesure.
Nous avons donc évalué à travers une cohorte de 40 patients la valeur ajoutée de l'utilisation d'un dispositif de mesure continue de la pression artérielle basé sur la photopléthysmographie (PPG) en complément d'une surveillance standard basée sur l'utilisation d'un simple brassard.
Nous avons alors comparé cette approche mixte avec l'utilisation standard d'une simple manchette à pression, ne produisant qu'une mesure cyclique intermittente. En utilisant un intervalle de mesure par brassard de trois minutes, l'utilisation de la mesure de la pression artérielle via la PPG ajoutée à la surveillance par brassard a réduit l'erreur (moyenne ± SD) de la pression artérielle systolique (SBP) et moyenne (MBP) de 2,6 ± 19,6 mmHg et 1,2 ± 13,2 mmHg à 0,5 ± 11,2 mmHg et 0,0 ± 8,1 mmHg, respectivement. Nous avons également analysé nos données à l'aide de la grille d'erreur de Saugel et al., afin d'évaluer l'amélioration potentielle de la sécurité des patients.
L'adjonction de la mesure de la pression artérielle par PPG a réduit la quantité de données apparaissant dans les catégories à risque les plus élevés. Pour la pression artérielle systolique, les points tombant dans les catégories de risque important, modéré et faible sont passés respectivement de 1,1 %, 8,7 % et 19,3 % à 0,0 %, 2,3 % et 9,6 %. Des résultats similaires ont été obtenus pour la pression artérielle moyenne.
Ces résultats suggèrent que l'utilisation d'un monitorage de la tension artérielle basé sur la PPG - en plus du moniteur standard basé sur le brassard - peut sensiblement améliorer la sécurité des patients durant l'induction d'une anesthésie, sans qu'un capteur supplémentaire ne soit nécessaire.
Create date
18/04/2023 9:26
Last modification date
19/04/2023 6:56
Usage data