Topical Negative Pressure on Burns: An Innovative Method for Wound Exudate Collection

Details

Request a copy
Serval ID
serval:BIB_2D01F45F4255
Type
PhD thesis: a PhD thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Topical Negative Pressure on Burns: An Innovative Method for Wound Exudate Collection
Author(s)
Baudoin Julien
Director(s)
Raffoul Wassim, Jafari Paris
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Address
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
english
Abstract
Dans le service de Chirurgie Plastique à Lausanne, nous sommes appelé à suivre un nombre élevé de cas de brûlures. Spécifiquement pour ce qui est des brûlures superficielles , l'acte chirurgical de débridement ou de greffes n'étant que rarement nécessaire, le pansement prend par conséquent tout son sens dans l'attente que la peau puisse se régénérer et à nouveau retrouver sa fonction principale de barrière protectrice et d'éviter l'infection et la perte de liquide.
Nous savons d'ailleurs que ce type de brûlure a particulièrement tendance un suinter, d'où la réflexion suivante : est-ce que ce liquide a une fonction utilitaire ou au contraire délétère, et peut il nous donner des informations quant à l'état général du patient, la profondeur de brûlure, le déroulement de la cicatrisat ion etc. Autant de questions à se poser que d'éléments à analyser. A ce propos, la littérature était relativement pauvre mais excessivement prometteuse (biblio : 6-9), de ce fait, l'idée nous est venue de participer à l'étude de ce liquide exudatif , notamment par nos confrères appartenant à l'unité de recherche <( 85 platform : Biotogical Biodegradable and anti-Bacteriaf Burn-wound Bandages ".
Cependant , dans un premier temps, la tâche principale, qui s'est révélée parfaitement en adéquation avec ma fonction de médecin/chirurgien responsable de la prise en charge initiale des patients brOlés, consistait à savoir par quel moyen nous pourrions arriver, dès l'admission des patients, à récolter ce précieux liquide ; en veillant par ailleurs, à ne pas le contaminer par des éléments perturbateurs provenant de l'environnement extérieur.
Premièrement, mon travail consisterait à faire une revue exhaustive de la littérature afin de mettre en lumière les systèmes permettant déjà le prélèvement d'exsudats de plaies (fig. 1, biblio. : 7,10
- 15). A nouveau la littérature ne montrait que peu de méthode satisfaisante pour arriver à un système adéquat , nous permettant d'arriver à nos fins , typiquement pour les patients brûlés. D'où l'idée d'élaborer un système performant permettant de récolter ce mystérieux liquide de la meilleure manière. Mais qu'est ce que la meilleure manière ? Le chalenge visait à trouver un outillage simple, innovateur par son côté à la fois ludique, économique , non nuisible, et surtout peu contraignant pour le patient et le personnel soignant.
Par ailleurs afin qu'il soit reproductible pour n'importe quel type d'hôpitaux, même ne disposant que de peu de moyens, les différentes sous-unités qui composent notre outillage devaient être faciles à trouver, et particulièrement peu coûteuses. De surcroît, afin de faciliter l'intelligibilité de notre dispositif, nous pensions qu'une courte vidéo mettant en scène son montage serait appropriée.
Rapidement , avec quelques mises au point et un certain nombre d'échecs, la méthode s'est révélée bien tolérée par nos patients et tout-à-fait fonctionnelle. Nous avons donc réussi, à récolter suffisamment de liquide pour commencer les premières études, et qui plus est, un liquide non contaminé par la flore de l'environnement extérieur.
Ce liquide est actuellement utilisé dans différents projets de recherche, tous visant une caractérisation des propriétés biochimiques, lmmunologiques, microbiologiques et toxicologiques de l'exsudat de la brQlure . A l'avenir , l'un des buts principaux serait d'acquérir une connaissance globale du microenvironnement de la brûlure avec une perspective de développement de nouveaux pansements biologiquement actifs afin d'améliorer la cicatrisation.
Enfin, après application de notre pansement aspiratif sur une petite série de patients, il semblerait qu'il puisse avoir une fonction régénératrice en accélérant la cicatrisation.
Finalement, mon travail s'inscrit donc dans une réflexion qui unit l'intérêt lié au liquide provenant des brûlures thermiques et à celui d'élaborer un pansement permettant de récolter cet exsudat sans qu'il soit modifié par l'environnement extérieur. Ce nouveau procédé permet désormais de récolter le liquide de la brûlure sans difficulté et profite notamment à notre groupe de recherche pour y étudier certains composants de ce liquide.

Create date
08/12/2017 15:40
Last modification date
20/08/2019 13:12
Usage data