L'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP). 3, Prévention et dépistage des maladies = The French School of Public Health (FSPH). 3, Disease prevention and screening

Details

Ressource 1Request a copy Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: author
Serval ID
serval:BIB_2959508E9BBE
Type
Article: article from journal or magazin.
Publication sub-type
Review (review): journal as complete as possible of one specific subject, written based on exhaustive analyses from published work.
Collection
Publications
Institution
Title
L'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP). 3, Prévention et dépistage des maladies = The French School of Public Health (FSPH). 3, Disease prevention and screening
Journal
Bulletin de l'Académie nationale de médecine
Author(s)
Paccaud Fred
ISSN
0001-4079
ISSN-L
0001-4079
Publication state
Published
Issued date
2007
Peer-reviewed
Oui
Volume
191
Number
2
Pages
351-359; discussion 359-360
Language
french
Abstract
La transition épidémiologique en cours est caractérisée par la prépondérance des maladies dégénératives. Cela impose de renouveler la réponse sanitaire et de réorganiser la prise en charge des maladies, aussi bien les soins curatifs que les stratégies préventives. Celles-ci doivent mieux cibler les facteurs de risque des maladies dégénératives pour en améliorer la prévention primaire. Et pour les maladies dont les facteurs de risque sont inconnus ou non modifiables, il faut se tourner vers le dépistage (ou prévention secondaire) : le diagnostic et le traitement précoces des formes précliniques de la maladie peuvent, sous certaines conditions, améliorer le pronostic des maladies dépistées. Bien qu'il soit en général bien perçu par les professionnels de la santé, le dépistage est un geste complexe en santé publique qui se heurte à beaucoup de difficultés lors de sa mise en oeuvre. Cet article rappelle les principaux obstacles théoriques et pratiques du dépistage des maladies. Si le dépistage veut réaliser les promesses dont il est porteur dans un monde dominé par les maladies chroniques et dégénératives, la première étape à franchir est d'augmenter les compétences de tous les professionnels des soins dans ce domaine de la médecine de santé publique.
[Abstract] The ongoing epidemiological transition is characterized by the increasing predominance of degenerative diseases. New responses from the health system are thus needed, reorganizing curative services as well as preventive strategies. The latter have to target risk factors for degenerative disease in order to improve primary prevention. And for all other di,seases with unknown or non-modifiable risk factors, screening (or secondary prevention)is an option to be considered as a public health response. Early diagnosis and early treatment can improve the prognosis of patients screened in defined conditions. Although medical screening is generally well accepted by health professionals, screening is rather sophisticated and encounters substantial difficulties when implemented in the real world. This article briefly presents the main theoretical and practical drawbacks of early diagnosis. Screening will substantially improve health if the knowledge and skills of healthcare professionals are substantially increased.
Keywords
Mass Screening , Preventive Medicine , Public Health , Schools, Public Health , France
Pubmed
Web of science
Create date
29/01/2008 14:56
Last modification date
20/08/2019 13:09
Usage data