Le crime de Clermont et la remise en cause des asiles en 1880

Details

Ressource 1Request a copy Sous embargo indéterminé.
State: Public
Version: Final published version
Serval ID
serval:BIB_262EB14EEDCC
Type
Article: article from journal or magazin.
Collection
Publications
Title
Le crime de Clermont et la remise en cause des asiles en 1880
Journal
Revue d'histoire moderne et contemporaine
Author(s)
Fauvel Aude
ISSN
0048-8003
ISSN-L
0996-2743
Publication state
Published
Issued date
2002
Peer-reviewed
Oui
Volume
49
Number
1
Pages
195-216
Language
french
Abstract
(ENGLISH VERSION BELOW)
En 1880 un événement tragique se produit dans le plus grand asile de France à Clermont (Oise). Un jeune fou est sauvagement battu puis tué par un de ceux qui était pourtant censé veiller à son rétablissement, le gardien chef. A première vue il ne s'agit que d'un fait divers sordide, juste révélateur des violences qui pouvaient parfois être subies par les aliénés. Mais au-delà de l'horreur du drame de 1880 se cache un matériau précieux pour qui s'intéresse à l'histoire de la folie en France. En effet, l'enquête et le scandale qui suivent l'assassinat forcent l'asile à ouvrir ses portes au monde extérieur. Fait exceptionnel l'historien dispose ainsi de témoignages de malades qui livrent directement leur opinion sur leur quotidien, sans passer par l'intermédiaire du psychiatre. Autre originalité : la presse se sert de l'affaire de Clermont pour critiquer profondément la façon dont les fous sont traités. La pression est telle que les pouvoirs publics s'engagent à réformer la loi fixant les principes de la prise en charge des aliénés. Ces paroles de patients, ces articles de presse donnent donc une tout autre vision de la façon dont la folie était perçue et gérée à la fin du XIXème siècle que les archives médicales sur lesquelles se sont plus souvent penchés les historiens de la psychiatrie. Les sources originales que l'affaire de Clermont met à jour invitent ainsi à revoir, ou tout le moins à nuancer, la thèse du triomphe de la psychiatrie sur le monde de la folie à la fin du XIXème siècle.
The 1880 Clermont Affair and the Asylum Controversy
In 1880 a tragic event unfolded in France's largest mental asylum at Clermont (Oise). A young lunatic was savagely beaten to death by the very man responsible for his recovery, the chief warden. At first glance, this seems to be just another sordid story, another example of the violence that was often inflicted upon the mentally estranged in nineteenth-century madhouses. But beyond the horror of the 1880 drama lies precious material for anyone interested in the French history of insanity. For as it so appears, the investigation and scandal that followed the 1880 murder forced the asylum of Clermont to open its doors to the outside world. Patients were thus interviewed without their psychiatrist's supervision, giving unprecedented insight into their point of view. Equally exceptional is the fact that the French press seized this opportunity to criticize the treatment of the mad. In the end, the pressure was such that authorities decided that they needed to reform the lunacy law. The Clermont affair thus sheds new light on the perception and management of the insane and leads to question the classic narrative of an overall triumph of psychiatry in nineteenth-century France.
Keywords
histoire, psychiatrie, meurtre, asile, 19e siècle, France, Clermont, Yves Guyot
Create date
20/10/2016 16:54
Last modification date
20/08/2019 13:04
Usage data