Estimation de l'impact économique de l'introduction d'un test diagnostique rapide pour le dépistage des MRSA au CHUV

Details

Ressource 1Download: BIB_1E8B8132B567.P001.pdf (1829.58 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
Serval ID
serval:BIB_1E8B8132B567
Type
A Master's thesis.
Collection
Publications
Institution
Title
Estimation de l'impact économique de l'introduction d'un test diagnostique rapide pour le dépistage des MRSA au CHUV
Author(s)
Oviedo Adona
Director(s)
Wasserfallen Jean-Blaise
Institution details
Université de Lausanne, Faculté des hautes études commerciales
Address
Lausanne
Publication state
Accepted
Issued date
2008
Genre
Mémoire / Institute of Health Economics and Management ; no 123
Language
french
Number of pages
25 f.
Notes
Master of Advanced Studies en économie et politique du médicament - Master of Advanced Studies in Pharmaceutical Economics and Policy (MASPEP) Mention de responsabiblité : / Adona Oviedo ; [directeur de mémoire: Jean-Blaise Wasserfallen] SAPHIRID:78493
Abstract
Contexte : Parmi les infections nosocomiales, le Staphylocoque méticilline résistant (MRSA) est le germe pathogène le plus couramment identifié dans les hôpitaux du monde entier. La stratégie de contrôle des MRSA au CHUV implique le dépistage des patients à risque. Avec la méthode de dépistage par culture, le temps d'attente est de plusieurs jours. Ceci occasionne des problèmes dans la gestion des flux des patients, principalement à cause des mesures d'isolement. Pour réduire le temps d'attente, l'hôpital envisage d'utiliser une méthode de diagnostic rapide par "polymerase chain reaction" (PCR).
Méthodologie : Les données concernant les dépistages réalisés, dans trois services durant l'année 2007, ont été utilisées. Le nombre de jours d'isolement a d'abord été déterminé par patient et par service. Ensuite une analyse des coûts a été effectuée afin d'évaluer la différence des coûts entre les deux méthodes pour chaque service.
Résultats : Le principal impact économique de la méthode par PCR dépend principalement du nombre de jours d'isolements évités par rapport à la méthode de culture. Aux services de soins, l'analyse a été menée sur 192 dépistages. Quand la différence de jours d'isolement est de deux jours, le coût des dépistages diminue de plus de 12kCHF et le nombre de jours d'isolement diminue de 384 jours. Au centre interdisciplinaire des urgences, sur 96 dépistages, le gain potentiel avec la méthode PCR est de 6kCHF avec une diminution de 192 jours d'isolement. Aux soins intensifs adultes, la méthode de dépistage par PCR est la méthode la plus rentable avec une diminution des coûts entre 4KCHF et 20K CHF et une diminution des jours d'isolement entre 170 et 310. Pour les trois services analysés, les résultats montrent un rapport coût-efficacité favorable pour la méthode PCR lorsque la diminution des jours d'isolement est supérieure à 1.3 jour. Quand la différence de jours d'isolement est inférieure à 1.3, il faut tenir compte d'autres paramètres, comme le coût de matériel qui doit être supérieur à 45.5 CHF, et du nombre d'analyses par dépistage, qui doit être inférieur à 3, pour que la PCR reste l'alternative la plus intéressante.
Conclusions : La méthode par PCR montre des avantages potentiels importants, tant économiques qu'organisationnels qui limitent ou diminuent les contraintes liées à la stratégie de contrôle des MRSA au CHUV. [Auteure, p. 3]
Keywords
Methicillin-Resistant Staphylococcus aureus , Staphylococcal Infections , Hospitals, University , Cost-Benefit Analysis , Mass Screening , Cross Infection
Create date
05/07/2010 16:52
Last modification date
20/08/2019 13:54
Usage data