Profils cinétiques du D9-tétrahydrocannabinol, du 11-hydroxy-D9-tétrahydro-cannabinol et de l'acide 11-nor-D9-tétrahydrocannabinol-9-carboxylique chez le sujet volontaire sain après administration orale de décoctions de cannabis ou de dronabinol

Details

Serval ID
serval:BIB_16532837F03F
Type
Article: article from journal or magazin.
Collection
Publications
Institution
Title
Profils cinétiques du D9-tétrahydrocannabinol, du 11-hydroxy-D9-tétrahydro-cannabinol et de l'acide 11-nor-D9-tétrahydrocannabinol-9-carboxylique chez le sujet volontaire sain après administration orale de décoctions de cannabis ou de dronabinol
Journal
Annales de Toxicologie Analytique
Author(s)
Menetrey A., Augsburger M., Rothuizen E., Pin M.A., Appenzeller M., Favrat B., Mangin P, Giroud C.
ISSN
0768-598X
Publication state
Published
Issued date
2004
Volume
16
Number
4
Pages
231-243
Language
french
Abstract
Ce travail présente le volet pharmacocinétique d'une étude clinique plus large ayant comme objectif principal d'évaluer les effets d'une prise orale de cannabis ou de dronabinol (Marinol®) sur la capacité à conduire. Cette étude croisée a été réalisée en double aveugle, avec 8 volontaires, tous consommateurs occasionnels de cannabis. Chaque volontaire a reçu au cours de 4 sessions successives, à deux semaines d'intervalle, un placebo, une décoction contenant dans 2 dl de lait en moyenne 16,5 ou 45,7 mg de THC ou encore 20 mg de dronabinol. Des échantillons de sang ont été prélevés avant l'administration des différentes préparations, puis après 1 ; 2,5 ; 4 ; 5,5 ; 7 ; 10 et 24 heures. Les échantillons ont été aliquotés et placés dans l'heure suivant le prélèvement à -20°C jusqu'au jour de l'analyse. La détermination des concentrations de THC, de 11-OH-THC et de THCCOOH a été réalisée par GC-MS-NCI. Les concentrations moyennes les plus élevées (8,4 ng/ml THC, 12,8 ng/ml 11-OH-THC, 66,2 ng/ml THCCOOH) ont été relevées dans le sang total après ingestion de la dose de THC la plus forte (45,7 mg). Des concentrations moindres mais similaires ont été mesurées après consommation d'une dose proche de THC (16,5 mg) ou de dronabinol (20 mg). La comparaison des concentrations de THC et des aires sous la courbe suggère une relation dose-concentration. Une grande variabilité des concentrations et des profils cinétiques entre les sujets a été observée pour les 3 traitements testés. Après ingestion de dronabinol, des profils cinétiques avec parfois un temps de latence ou un double pic ont été observés. Bien que les concentrations aient évolué dans des domaines de faibles valeurs, les volontaires ont indiqué ressentir des effets subjectifs forts. De plus, 2 sujets ont dû être retirés de l'étude en raison de symptômes psychotiques passagers après ingestion d'une dose moyenne de THC ou de dronabinol.
Keywords
Tetrahydrocannabinol, Dronabinol, Cannabinoids, Cannabis, Pharmacokinetics
Open Access
Yes
Create date
08/02/2008 17:43
Last modification date
20/08/2019 12:45
Usage data