Les auteurs païens dans les Colloques d’Érasme et de Maturin Cordier

Details

Serval ID
serval:BIB_0CADD43A0791
Type
A part of a book
Collection
Publications
Institution
Title
Les auteurs païens dans les Colloques d’Érasme et de Maturin Cordier
Title of the book
Crossing Traditions : Essays on the Reformation and Intellectual History. In Honour of Irena Backus, Maria Cristina Pitassi et Daniela Camillocci Solfaroli (éds.)
Author(s)
Crousaz Karine
Publisher
Brill
Address of publication
Leiden
Publication state
Published
Issued date
2018
Pages
313-330
Language
french
Abstract
"Le but de cette contribution est d’observer la place qu’occupent les auteurs païens dans les dialogues scolaires latins d’Érasme et de Maturin Cordier, deux ouvrages ayant exercé une influence majeure et durable dans les écoles latines catholiques et protestantes de l’époque moderne. La célébrité des Colloques d’Érasme, publiés progressivement jusqu’en 1533 n’est plus à démontrer. L’ouvrage de Maturin Cordier, publié, peu avant sa mort, en 1564 est certes moins connu aujourd’hui, mais son influence n’en a pas moins été considérable jusqu’à l’aube de l’époque contemporaine. Une édition publiée à Morelia, au Mexique, en 1854, offre un exemple extrême de cette diffusion dans le temps et dans l’espace.
Nous n’allons bien entendu pas pouvoir épuiser, dans les quelques pages qui suivent, l’entier de ce thème. Nous tenterons néanmoins d’en donner une vue d’ensemble et d’analyser plus finement quelques aspects spécifiques, comme celui de la place des païens dans la formation morale des jeunes chrétiens de la Renaissance. Sébastien Castellion, un humaniste aujourd’hui célèbre dans le grand public pour sa tolérance grâce à l’ouvrage de Stefan Zweig, et qui dédie ses Dialogues sacrés à Cordier, adopte paradoxalement sur cette question une position très fermée, en s’opposant à l’emploi d’auteurs tels que Térence et Lucien dans les écoles. Nous verrons comment Érasme et Cordier abordent de leur côté ce thème et comment ils justifient l’idée que les païens peuvent être des guides pour les chrétiens en matière de comportement et même de piété.
D’un côté plus pratique, nous pourrons observer comment a été mise en œuvre par Érasme et par Cordier l’idée, régulièrement clamée par les humanistes et leurs successeurs, que l’étude des ouvrages de l’Antiquité gréco-latine permet de rendre les hommes plus humains et moralement meilleurs. […]"
Create date
04/02/2020 15:59
Last modification date
05/02/2020 6:20
Usage data