Evaluation de l’insulino-résistance et de la prévalence d’un hyperandrogénisme chez l’adolescente et jeune adulte avec diabète de type 1.

Details

Ressource 1Download: Mémoire no 4447 Mme Judde de Larivière.pdf (162.00 [Ko])
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_06B58FEF80FC
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Evaluation de l’insulino-résistance et de la prévalence d’un hyperandrogénisme chez l’adolescente et jeune adulte avec diabète de type 1.
Author(s)
JUDDE DE LARIVIERE M.
Director(s)
HAUSCHILD M.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2017
Language
french
Number of pages
20
Abstract
Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est le trouble endocrinien le
plus fréquent chez la femme à l’âge fertile, avec une prévalence mondiale de 6-
15%(1). Il s’agit d’une entité en lien avec de nombreuses conséquences sur la
fertilité, le métabolisme et sur le système cardiovasculaire, pouvant entrainer une
baisse importante de la qualité de vie. Le lien entre le SOPK, l’obésité et le diabète
de type 2 a été largement établi. De ce fait, le dépistage du SOPK chez les patientes
avec un diabète de type 2 est systématique (2). Il a été récemment découvert, selon
la littérature, que le SOPK est aussi prévalent chez les patientes avec un diabète de
type 1(1)(3). Les complications associées au SOPK telles qu’une infertilité, des
risques cardiovasculaires avec une hypertension et une dyslipidémie(4), des troubles
anxio-dépressif(5) et du comportement alimentaire(6), pourraient poser des
problèmes importants pour ces patientes. Ce travail cherche à analyser le lien entre
le diabète de type 1 et le SOPK, afin de mettre en évidence l’importance du
problème, et de proposer un protocole de dépistage.
Le diabète de type 1 est du à la destruction auto-immune des cellules beta du
pancréas endocrine résultant en l’arrêt de la production d’insuline. Les signes
cliniques d’un diabète sont : polyurie, polydipsie, fatigue et perte pondérale. Le
diabète de type 1 est défini par la présence d’anticorps spécifiques positifs ainsi
qu’une insulinémie inadéquatement abaissée.
Keywords
diabète de type 1, syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), hyperandrogénisme, adolescence, dépistage
Create date
05/09/2018 14:49
Last modification date
08/09/2020 6:08
Usage data